Premiers pas à l’université

19 ans. Nouveaux besoins. Nouvelles envies. Envie de neuf. Nouvelle vie – et pas des moindres.

Nouvelle vie depuis déjà un mois ! Un mois que j’ai commencé l’université.

Je suis en science économique, en première à la fac – ou comme on dit ici : à l’université.

IMG_0984_polarrComme vous le savez peut-être, je suis plutôt de nature curieuse donc quand j’ai décidé de continuer mes études et de me lancer à l’université, je pense que je peux dire que je n’avais pas peur. Cependant, fin août, je me suis rendue compte que cela allait quand même être un passage important. Et d’un coup, ça m’a fait un peu – beaucoup – flipper. 

Petit à petit, plus les jours avançaient et plus je stressais. Et si, je n’aime pas ? Et si, je ne connais personne ? Et si, je me perds ? Et si, je ne fais pas d’amis ? Et si, je n’arrive pas à suivre ? Et si, … Beaucoup de questions et au final impossible d’avoir des réponses sans essayer. Mais malgré toute ces « craintes », j’étais sûre d’une choses : j’avais hâte que cela commence.

Alors, je l’ai fait. J’ai essayé. Sans vous mentir, au début, c’est pas facile. Je suis dans une fac énorme. Et dans notre « classe », nous sommes plus de 600. Autrement dit : c’est énormément de personnes.

IMG_0978_polarr

Les premiers jours, je parlais à des gens que l’heure d’après, je perdais parce qu’il y avait trop de monde. Cela avait un petit coté frustrant mais au final, on rencontre de plus en plus de monde et cela en devient presque plaisant.

À l’heure où j’écris cet article, cela fait un mois que je suis rentrée et je suis prête pour le premier bilan.

IMG_0981_polarrLe sociale

Je pense que cela se fait assez naturellement, même si au début, c’est difficile car il y a beaucoup de monde. On se fait – plutôt rapidement -, un petit cercle. On rencontre des gens, on fait naturellement le tri, on passe de plus en plus de temps avec certain et puis un cercle se crée. C’est un côté qui me stressais assez parce que j’avais peur de me perdre dans la masse et de ne parler à personne mais, avec le recul, je me rends compte que ce stress était inutile. Vie université #étudiant #Pinterest / Comment vivre cette nouvelle vie ? LifeStyle

Les cours

C’est très différent. C’est rapide. C’est autre chose. C’est un peu dur de suivre à certains moments car personne ne « vous rappelle à l’ordre » et de temps en temps, la concentration a tendance à partir. Mais petit à petit, on s’habitue et plus on avance, plus c’est facile de gérer et de prendre le rythme. De plus, ce qui est dur, c’est de se dire que si tu ne vas pas aux cours, personne ne te diras rien. La liberté est parfois dure à équilibrer.

Décision 

Finalement, j’ai pris une décision : j’arrête de me poser des questions. Autrement dit, je me concentre, j’essaye de ne plus me demander si je suis bien à ma place. J’agis et je fais tout pour atteindre mon objectif : réussir ma première année.

Article décousu mais qui a pour but de vous rassurez si vous êtes dans le même cas que moi. Il y a un conseil que je compte appliquer – et pas seulement cette année – : vivons. 

 

2 commentaires sur “Premiers pas à l’université

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s