Déconnexion du monde virtuel

J’ai constamment mon portable avec moi. Il n’y a pas un jour où je ne l’utilise pas. Il n’y a pas une heure où je ne le consulte pas. Mon téléphone portable, c’est mon sauveur. C’est mon GPS lorsque je suis perdue, c’est ma montre lorsque je suis contre le temps, c’est mon agenda lorsque je suis une « girlboss », c’est ma connexion aux autres lorsque je suis loin, c’est mon appareil photo quand j’ai la flemme de prendre le « vrai », … Bref, mon portable, c’est tout. Lui et moi, c’est presque une histoire d’amour et finalement, c’est peut-être ça le problème. 

IMG_2329_polarr

Prise de conscience 

Je ne vais pas vous mentir, j’ai mis du temps à prendre conscience du fait que ma connexion au monde virtuelle était trop importante, de même que je ne m’en suis pas séparée du jour au lendemain. Tout ce « processus » s’est fait en plusieurs étapes.

Cela fait plusieurs annéesmaintenant que ma mère me dit souvent : ton téléphone est l’extension de ta maind’accord, c’est exagéré mais très peu, c’est pour vous dire à quel point je suis atteinte. Pour ne rien arranger à la situation, j’ai ouvert mon blog ce qui m’a poussé à être encore plus « connectée ». Et par-dessus tout ça, je suis entrée à l’université et j’ai commencé à prendre mes cours directement sur l’ordinateur. En bref, il n’y avait plus aucun moment où je n’étais pas dernier un écrancontrairement à avant l’université où j’avais 8h de cours sans ordi et donc sans écran.

IMG_2325_polarr

Le premier déclic s’est fait quand j’ai réalisé que je devais charger deux fois ma batterie par jour. Je me suis rendue compte que c’était complètement dingue d’en être arrivé à ce stade. 

Le deuxième déclic s’est fait quand j’ai réaliséle nombre d’heure que je perdais dans une journée sur les réseaux sociaux : un check Instagram de 10 minutes par-ci, une vidéo Youtube de 13 minutes par-là, … Les réseaux sociaux, autant en tant que blogueuse qu’en tant que consommatrice, prenaient beaucoup trop de place dans ma journée. Je perdais le temps, où j’avais la possibilité d’être productive, pour être sur les réseaux à ne rien faire et à procrastiner. 

Et le troisième déclic s’est fait quand je discutais avec un pote et qu’il m’a dit que je passais beaucoup de temps sur mon portable. Là, ça a été le déclic qui a fait tout changer et qui m’a vraiment remis en question. Je me suis dit que c’était une chose que ma mère trouve que je passe trop de temps sur mon téléphone mais que cela en était une autre qu’un pote me le dise. Je ne disais pas que ma mère a tort, loin de là, mais je me trouvais des excuses : elle me voit à chaque fois que je l’utilise, elle le fait exprès  le déni profond

Règles

IMG_2339_polarr

Une fois que j’ai pris conscience de mon abus total de cette connexion au monde virtuelle, je me suis imposée des règles pour me … désintoxiquer oui, c’est ça.

  • Pas de téléphone au lit le matin 

Je pense que c’est LA chose qui me faisait perdre le plus de temps dans ma journée : ouvrir les réseaux sociaux depuis mon lit. Cela me faisait perdre du temps parce que je me disais que je n’avais pas de « limite ». Mais aussi parce que je perds du temps de  haute productivité. Je suis très productive le matin et donc c’était gâcher du temps inutilement. 

Ce que je fais maintenant : j’arrête le réveil, je prends quelques minutes pour me réveiller SANS mon téléphone et je me lève. Ensuite, Je vais à la salle de bain me laver le visage et je reviens faire mon lit. Et là, je prends mon téléphone avec moi pour faire mon café et mon petit déjeuner. Une fois à tablelorsque je suis seule évidemment , je me permets d’aller sur mon téléphone le temps de manger. Une fois que j’ai fini, je coupe mon portable et commence à accomplir les tâches de ma To Do List. 


Article lié : Mon organisation de blogueuse


  • Couper en société

Avec le recul, je me rends compte qu’il n’y a rien de pire que d’avoir son téléphone en soirée, ou lorsqu’il y a du monde. D’abord, cela fait asocial et ensuite, c’est mal poli.

Maintenant, dès que je suis avec des gens, j’essaie au maximum de laisser mon téléphone dans le fond de mon sac. Je profite bien plus du moment présent. Au début, c’était un effort puisque j’avais ce « reflex » de regarder mon téléphone régulièrement mais, plus le temps passe et plus je m’en sépare. Le fait d’avoir fait cet effort m’a aussi permis de faire une séparation entre vie privée et vie publié sur Internet. 

  • Couper d’Internet 

IMG_2323_polarr

Par rapport au blog, j’ai arrêté d’écrire directement sur WordPress car j’étais beaucoup trop tentée d’ouvrir d’autres pages internet et de ce fait, je n’avançais pas. J’ai opté pour le logiciel de traitement de texte de Mac et je n’ai jamais eu autant d’avance dans mes articles. De plus, j’arrive à avoir une vision plus claire des articles : ceux non construits,  ceux en cours d’écritures et ceux prêts. 

  • Eteindre 

S’il y a bien une chose que je ne faisais jamais avant c’était éteindre mon téléphone. J’essaie de plus en plus de l’éteindre 2h tous les jours. Les jours où je ne peux pas le faire car j’attends un appel ou un message, je coupe au moins le Wifi. 

Résultats

Pause #téléphone #LifeStyle DésintoxificationJe suis une enfant fin des années 90vive les 98. J’ai grandi avec cette évolution du numérique et avec sa démocratisation. J’ai presque toujours connu les ordinateurs, les téléphones et l’information ultra rapide. De ce fait, j’ai eu beaucoup de mal à réaliser cette « hyper-connectivité » parce que mine de rien, on s’attache à ce petit écran

Ce n’est pas parce que j’ai fait ce choix de restreindre considérablement ma connectivité que je suis moins présente par ici ou sur Instagram bien au contraire. Comme je vous le disais, concernant le blog, j’ai des articles d’avances. Et concernant Instagram, je n’ai jamais été aussi présente en story car j’ai arrêté de me perdre des heures sur la plate-forme je suis donc plus efficace quand j’y suis

Mais s’il y a bien une chose que je peux vous assurer, c’est que cela fait beaucoup de bien. Être simplement déconnectée de temps en temps et de vivre le moment présent.

12 commentaires sur “Déconnexion du monde virtuel

  1. Quand je te lis j’ai l’impression que je me lis… Moi aussi je suis accro à mon portable et encore plus depuis que je blogue. Mais j’ai aussi décidé de limiter mon utilisation parce que ça allait plus du tout ! Désormais, comme toi, plus de téléphone au lit, je ne l’utilise plus quand je suis avec des gens (sauf pour les photos), le soir j’arrête de l’utiliser à partir d’une certaine heure, je le laisse loin de moi, je coupe le son et les notifications… Je pense que c’est bien de savoir se limiter, sinon on devient addict et ça peut causer des dégats dans notre vie sociale.

    J'aime

  2. Je n’ai pas ce problème avec mon smartphone mais plutôt avec mon ordi. C’est à la fois une tablette et un portable. C’est un peu mon doudou. Le soir, avant de m’endormir, je regarde des vidéo sur YouTube et le matin, je me plonge soit dans Facebook, soit dans mes abonnements sur WordPress ainsi que pendant mes journées de repos. Aujourd’hui, jour de repos, j’ai réussi à faire deux articles dont un publié ce jour. Voilà, voilà. En effet, on passe beaucoup de temps et parfois trop mais c’est toujours agréable de lire des articles comme le tien. Tu vois si je n’étais pas un peu accro, je ne serai pas là à t’écrire. Hi,hi,hi. Bises et à très bientôt

    J'aime

  3. Personnellement je fais certains de tes conseils ! Le fait de pas aller sur les réseaux, mais pour ma part j’évite le soir, car c’est le moment ou je suis hyperproductive (vers 20h), et j’évite aussi durant l’heure qui précéde le coucher ! Je ne le sors plus non plus lorsque je suis avec du monde (a part en cas d’appel ou de sms réellement important) et j’écris aussi mes articles sur word, voir même a la main. Par contre, j’ai encore des progrès à faire, impossible pour moi de l’éteindre, trop peur de rater un appel, mais je vais essayer ton conseils de couper le wifi !
    Depuis que je le fuis avant mon couché, j’avoue réussir à m’endormir plus facilement, et comme toi je me trouve plus productive sur word !

    J’ai beaucoup aimé ton article, je suis des années 90 aussi, donc ton « addiction » je la comprends tout à fait !

    Bisous

    J'aime

  4. Totalement d’accord !!!! Ça fait du bien parfois de se déconnecter – dit-elle en écrivant ce commentaire depuis son téléphone … Mais je me déconnecte aussi souvent le weekend je relègue mon téléphone au placard 🙂 bonne continuation 🙂

    J'aime

  5. Hello
    Franchement j’adore ton article !! Moi aussi j’essaye de me déconnecter de plus en plus car je me rends compte que même au travail, tu es en continue à regarder ton portable pro (quand tu en as un) même si ce n’est pas nécessaire.
    Je n’ai pas encore trouvé tous les petits points qui me feraient changer mais ton article m’inspire.
    Bon week end à toi

    J'aime

  6. Je ne suis pas trop accro à mon téléphone, mais c’est plutôt l’ordinateur mon problème. Je m’en suis rendue compte, quand mon pc portable ne voulait plus s’allumer. J’ai dû attendre plus de 15 jours trois semaines avant qu’il refonctionne. Et je me suis sentie bien seule ! Impossible de faire mes articles, ni de faire des recherches de boulot, ni de discuter avec les gens, de regarder des vidéos, des films/séries, bref, une catastrophe. Mais au moins, ça m’a ouvert les yeux. Depuis ce problème, mon pc est éteint la nuit, quand je me réveille, je fais toutes mes tâches avant de l’allumer et c’est beaucoup mieux comme ça. En revanche, je n’ai pas encore pris le plis, de l’éteindre au moins 1 à 2h avant d’aller me coucher. C’est ma prochaine étape (afin de me remettre à la lecture). Article intéressant. Bonne journée

    Audrey
    http://yuukichronicles.blogspot.com

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s