Je refuse

Refuser. Verbe transitif qui signifie « ne pas être d’accord ». Définition assez simple finalement pour un mot qui peut avoir un impact aussi important.  

Pour être honnête, ça fait plusieurs jours que je suis bloquée sur l’introduction de cet article alors je me suis dit : au final, pourquoi faire compliqué ? Une petite définition, pour qu’on commence tous sur les mêmes bases, ça ne peut pas faire de mal, non ?

Pour faire simple, cet article est une petite réflexion sur ce que j’ai décidé de ne pas acceptersous forme de liste, c’est moins « prise de tête ».

Aujourd’hui, je refuse …

  • De me laisser abattre par l’échec. Grande leçon de ces trois dernières années. Tout le monde subit des échecs mais je suis intimement convaincue que la différence entre ces mêmes personnes est leur capacité à se relever, à affronter le problème et à recommencer. 
  • L’amour conte de fée. « Jouer avec Barbie et Ken donne de faux espoirs aux petites filles à propos du couple. Dans la vraie vie, une tête,c’est beaucoup plus difficile à enlever. »
  • De ne pas avoir de temps. Encore l’année dernière, j’étais du genre à dire « je n’ai pas le temps » pour ceci ou pour cela. Maintenant, j’ai encore moins le temps, mais je le prends. J’ai pris conscience de l’importance de prendre soin de soi, autant moralement que physiquement. On n’a qu’un corps, il faut en prendre soin. 
  • D’avoir tort. Je sais, je dois travailler sur ce point. C’est en cours.
  • De parler de « chocolatine » plutôt que de « pain au chocolat ».

IMG_2841_polarr

  • L’inégalité des sexes. Comment être d’accord avec ça ?! Notre société a beau avoir beaucoup évoluée ces dernières années, ce n’est pas assez. 
  • De plaire à tout le monde. Encore une chose qui a changée. Avant, je voulais que les gens m’apprécient tous. Cependant, en revenant vivre en Europe, et en sortant de ma petite bulle, je me suis rendue compte qu’il était impossible de plaire à tout le monde alors autant faire ce que l’on aime.
  • De ne pas avoir mon café le matin.
  • D’être défini en nombre d’abonnée : en tant que blogueuse, j’ai beaucoup BEAUCOUP de mal avec la hiérarchisation par les chiffres. Telle blogueuse est mieux parce qu’elle a tel nombre d’abonnée. A croire qu’il n’y a plus que les chiffres qui comptent et que le contenu n’a plus aucune importance. 
  • De courir derrière le bonheur. Si on était tout le temps heureux, on ne le savoureraimême plus. Il y a les aléas de la vie et il faut faire avec. 

Tout e qu'il ne faut pas accepter #LifeStyle

Finalement, ce sont des points assez logiques. Mais comme on dit, ce qui est logique pour quelqu’un, ne l’est pas forcement pour tout le monde. En bref, cet article contient des combats qui se font à plein de niveaux différents. 

Juste un petit article humeur et spontané.

14 commentaires sur “Je refuse

  1. un très bel article!
    Je trouve qu’on parle beaucoup d’acceptation , accepter d’être soi, de ne pas tous pouvoir changer, accepter les critiques constructives etc… en soi ce n’est pas une mauvaise chose mais parfois on oublie qu’on a le droit de refuser aussi!

    Moi je refuse, les discriminations, les mensonges pour se simplifier la vie, la compétition, l’opportunisme et l’hypocrisie, le fait de ne pas avoir de temps aussi comme toi, de tout baser sur la stabilité et pas la passion pour choisir sa voie professionnel, d’être comme tout le monde même si cela nous correspond pas, de laisser de côté tout ce qui n’est pas utile ou productif, la société de surconsommation, les dictatures et la guerre, la violence et les injustices et tout un tas de choses encore.

    Et si c’est être chiante ou trop exigeante et bien tant pis, c’est comme je suis, et ça par contre je l’accepte ^^
    Bisous et bonne journée à toi!

    Aimé par 1 personne

    1. J’adore ton commentaire ! Merci d’avoir pris le temps de me le mettre 🙂
      Je partage ton avis : on oublie souvent qu’on a le droit de refuser. Evidemment, c’est important l’acceptation mais le refus l’est tout autant et pourtant, ce choix n’est pas souvent mis en avant.
      Et ce n’est pas parce qu’on le fait qu’on est chiante ^^ 😘

      Aimé par 1 personne

      1. Merci ❤ je t'en prie ton article m'a vraiment plu alors je suis contente de le commenter ! Oui on le voit souvent comme quelque chose de négatif, que si tu refuse tu évolue pas ou que c'est quelque chose qui t'empêche d'avancer alors que ça peut très bien être une prise de position réfléchie et nécessaire!
        oui ^^ mais certaines personnes l'assimile juste à un caprice …

        Aimé par 1 personne

      2. Je pense qu’il y a une différence entre le refuse et la remise en question. Par exemple, je refuse d’être jugé sur mon nombre d’abonné cependant, je me remets en question régulièrement afin que mon contenu reste intéressant. Mais je suis totalement d’accord avec toi : c’est souvent perçu comme quelques choses de négatif de refuser, or c’est une possibilité naturelle.
        Les personnes qui pensent que c’est un caprice, ne valent pas la peine ^^ – bonjour la généralité … oups.

        Aimé par 1 personne

      3. Oui je suis d’accord avec toi je me remet très (trop ? ) souvent en question aussi même si je refuse certaines choses. On en fait souvent des généralités en fait- l’important c’est de réfléchir ensuite pour nuancer au lieux de pas rester coincé dessus 🙂

        J'aime

  2. Refuser, c’est vrai que la définition est très simple par rapport à la difficulté qu’on peut avoir parfois à dire « non ».
    Comme toi, j’essaie de plus en plus de prendre le temps car je pense qu’il est essentiel de savoir écouter les signaux de notre corps et de notre esprit.
    Je suis d’accord avec toi au sujet du nombre d’abonnés pour les blogueurs. Certes, c’est toujours plaisant de voir notre communauté s’agrandir mais il ne faut pas s’arrêter uniquement aux chiffres. Pour moi, les échanges sont aussi importants. Avoir un grand nombre d’abonnés mais qui n’échangent pas ne m’intéresse pas vraiment à vrai dire.

    J'aime

    1. Exactement : définition simple mais mot compliqué.
      Et je partage totalement ton avis : cela ne sert a rien d’avoir une énorme communauté s’il n’y a pas d’échange. C’est d’ailleurs pour cela que je ne comprends pas ceux qui achète des abonnés sur les réseaux sociaux. 😘

      Aimé par 1 personne

  3. J’ai été très attirée par ton article car c’est quelque chose dont j’ai beaucoup de mal. Dire non et m’imposer. Et si je dis non je culpabilise. Bref le cercle vicieux de l’horreur . Et ton article me boost. Je cherche en permanence a plaire a tout le monde pour au final m’en oublier complètement et au final être déçue.
    Mais la peur de devenir égoiste m’anime dans ce genre de moment. C’est vraiment compliqué.
    Et puis courir après le bonheur…. aaaaah…. je pourrais débattre pendant des heures avec toi !
    Un vrai sujet de conversation qui m’intéresse.
    Si tu as des déclics, et des astuces qui te viennent dans les prochains mois , je suis preneuse !
    Merci encore pour cet article. Ca fait du bien !

    Tendresse & Chocolat,

    Justine

    Aimé par 1 personne

    1. Je comprends totalement : avoir du mal à dire non, y arriver, culpabiliser. Autre cas possible : ne pas dire non, s’oublier, s’en vouloir. Comme tu le dis, c’est un cercle vicieux et c’est très difficile d’en sortir.
      Et concernant le fait de courir derrière le bonheur, je pense que j’en ferai un article plus long car il y a tellement à dire sur le sujet.
      En bref, je pense que cet article est le premier d’une longue série.
      Je sui ravie de voir que mon article t’a boosté et aidé 😇😘

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s