« Un 22 juillet », la nouveauté Netflix

Il y a deux choses que je fais rarement : écrire des articles dédiés entièrement à un film et écrire à chaud, du tac au tac, dès que je l’ai fini. Finalement, la dernière fois que je l’ai fait, c’était pour le film sur les attentats de Parisdébut d’habitude qu’il faudrait peut-être revoir …

Résumé

« La véritable histoire de l’attaque terroriste la plus meurtrière jamais perpétrée en Norvège. Le 22 juillet 2011, 77 personnes sont tuées lorsqu’un ultranationaliste d’extrême droite fait exploser une bombe artisanale placée dans une voiture à Oslo avant de commettre une fusillade dans un camp d’été de jeunes. »

Source : allocine.fr

Avis

Je ne vais pas y aller par 4 chemins : je trouve que ce film est exceptionnel.

La première chose qu’il faut reconnaitre c’est qu’il est très bien joué et réalisé. Un excellent casting, entièrement norvégien. Ils apportent tous quelques choses, aussi bien le terroriste, que l’avocat, que le premier ministre ou Viljar Hanssen. Bref, j’adore. Du côté de la réalisation, c’est fait par P. Greengrass. Je le connaissais au travers de ses films « Jason Bourne » avec Matt Damon – autrement dit, dans un tout autre registre. Et franchement, c’est une réussite.

Casting Un 22 juillet

Du fait que le film est extrêmement bien fait, on est plongé dedans. On vit plusieurs moments clés : immersion dans le camp avant les faits, explosion dans le quartier européen, fusillade sur l’île, procès en parallèle de la reconstruction humaine. Avec ces moments, ce sont les montagnes russes des sentiments: la peur, la compassion, la haine, la révolte, la détresse, … Tout ça pour vous dire, que ce film est très psychologique. On est plongé dans le cauchemar et on suit chaque composante de celui-ci de près. Grâce à cet aspect psychologique, chaque personnage pousse à la réflexion.

  • Terroriste : Pourquoi comment ça ? Pourquoi cette violence ?
  • Survivant : Comment survivre intérieurement ? Comment s’en remettre ?
  • L’avocat : Qu’est ce qui doit primer : devoir ou opinion ?
  • Premier ministre : Comment est-ce arrivé ? Comment cela est-il possible ?
  • Parents : Comment accompagner? Que faire ? Mais aussi, comment surmonter la perte ?

Ce n’est pas le genre de film que l’on termine indemne. Personnellement, je me pose des questions et beaucoup sont encore actuelles vu les événements de ces dernières années.

fullsizeoutput_b9d

Malgré tous ces points positifs, il y a quand même quelque chose sur laquelle je reste mitigée: la proportionnalité des faits. Il faut savoir que le film dure 2h30 mais que l’exposition et les faits prennent 20 minutes5 pour l’exposition et 15 pour la fusillade. Dans le film, tout est montré comme « facile » : un jeune appelle la police et en quelques minutes, ils sont là. Alors que dans les faits, d’après mes recherches, ce n’était pas comme ça. La police a mis du temps à arriver sur les lieux : notamment parce que d’abord les jeunes n’ont pas été pris au sérieux et ensuite parce qu’il y a eu des problèmes techniquespas d’avion, des bateaux qui coulent, … Je pense que c’est à garder en tête lorsqu’on regarde le film.

Réflexion

Je vais être honnête, avant de regarder ce film, je n’avais jamais entendu parler de ces faits. En 2011, j’avais 13 ans, j’étais en Inde, dans une bulle totalement hermétique au monde extérieur. Je n’avais pas la télévision et je ne lisais absolument pas les infos en ligne comme je le fais maintenantd’un autre côté, je n’avais pas la même connectivité #TuTeSouviensDeTonNokia. Mais je ne me souviens absolument pas qu’on en ait parlé en courssachant qu’à cette date-là, l’école avait déjà repris dans cette partie du monde. D’ailleurs, je réalise qu’en l’espace de quelques années, les choses ont beaucoup changé : mon frère qui a 13 ans possède un smartphone et s’informe grâce à çamais passons, c’est un autre débat.

Logo. Blog. Carnet. Pétillant. Beauté. Lifestyle. Mode. Conseil. Astuce. Histoire. Début. Premier article. Musique. Livre. Films. Séries. Organisation.

Maintenant que j’ai regardé le film, je me demande comment j’ai pu passer à côté de l’information : un massacre d’une telle ampleur en Europe. Suis-je la seule à être passée à côté de cette info ? C’est pour cette raison que je trouve que c’est excellent que le film soit diffusé sur Netflix : le nombre de personne qu’il va toucher n’est pas négligeable.

fullsizeoutput_b9e

La deuxième réflexion que je me suis faite c’est que les faits ont beau daté de 2011, ils sont malheureusement toujours d’actualité. D’un côté, les fusillade sont toujours lieu, de même que les expositions. De l’autre, nous avons l’extrême droite qui gagne du pouvoir de jour en jourmême si en Wallonie, c’est plutôt l’extrême gauche qui prend de la place. Mine de rien, c’est une piqure de rappel.

Film à voir : un 22 juillet #NetflixJe pense qu’il y a encore mille réflexions qui pourraient naître de ce film mais il faut bien que cet article ait une fin.

Je vous recommande vivement ce film. C’est une grande réussite. Il vaut la peine, aussi bien pour sa réalisation et son jeu d’acteur que pour son côté psychologique et son rapport à l’actualité. Un film aussi bien politique qu’humain.

Il est disponible sur Netflix depuis le 10 octobre et dans certaines sallesde cinéma.

4 commentaires sur “« Un 22 juillet », la nouveauté Netflix

  1. Coucou! Je n’en ai pas entendu parler de ce film, bien que je ne sois pas une grande accro à Netflix, mais il a l’air vraiment pas mal.
    Merci pour ton avis et pour le partage,
    Belle journée à toi

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s