Ma vie sans …

La société évolue, constamment. Comme le dirait ma grand-mère, avec mes frères nous n’avons pas grandi dans le même monde qu’elle. Aujourd’hui, nous sommes dans une société matérialiste qui fait croire que le bonheur vient en possédant. Tous les jours, on se retrouve face à des publicités qui nous font croire que ce qu’elles présentent est indispensable à notre survie. 

Bien que je sois convaincue que le bonheur ne dépend pas du matériel, ça m’arrive de craquersouvent et de posséder. Dans cet article, je ne vais pas vous dire tout ce que je possède mais plutôt essayer d’imaginer ma vie sans les choses que j’utilise au quotidienou presque.

  • Maquillage : peur. Ça doit faire bien 4 ans que je me maquille régulièrement aujourd’hui. J’ai commencé pour le fun et bien que cet aspect soit toujours présent, il m’arrive – souvent – de me maquiller pour faire un … ravalement de façade. Lendemain de soirée, nuit trop courte ou bien même boutons disgracieux ne sont pas des aspects que j’ai envie de montrer au quotidien. Ma vie, sans maquillage, ferait peurenfin, surtout aux autres.
  • Téléphone : organisation. Revenons à la base : ici je parle bien du téléphone qui appelle et qui envoie des messages et non du smartphone. Je pense que le téléphone est en train de devenir la seule manière où on arrive à trouver des dates pour se voir entres potes. Et honnêtement, je ne sais pas comment je ferais sans le sms « j’ai 5ou 15 minutes de retard ». Ma vie, sans téléphone, serait une toute autre organisation que j’ai dur à imaginer.  
  • Shazam : enfance. Je suis sûre que tu te souviens du temps où on tombait sur une chanson qu’on aimait à la radio mais que l’animateur avait donné le titre avant qu’elle ne passe et ne le répète pas à la fince genre d’animateur, je vous maudis d’ailleurs. On se mettait alors à chercher sur Google avec des paroles de cette même chanson afin d’en trouver le titre et le chanteur. Ma vie sans Shazam ressemblerait assez bien à mon enfance du coup puisque c’est une situation déjà vécu. 
  • Wikipédia : catastrophique. Lundi matin 8 heure, tu viens de te rappeler que tu as une interro sur une pièce de Molière. Evidemment, tu n’as pas lu le livre mais tu ne peux pas de permettre de rater ce contrôle. Vous sentez ce réalisme dans ces propos ?! C’est parce que c’est du vécu à 100%. La seule alternative dans ce cas-ci, c’est le résumé acte par acte sur wikipedia avec un résumé de la vie de l’auteur. Je ne compte plus le nombre de fois où ce site m’a sauvé de situation similaire … Autrement dit, ma vie sans Wikipédia serait catastrophique. 

IMG_6187

  • Netflix : productive. Netflix, cette grande histoire. Cet ami fidèle depuis maintenant 2 ans. Cette source inépuisableou presque de séries, films et documentaires en tout genre. Malgré tout, il faut malheureusement bien reconnaitre que ma vie sans Netflix serait probablement plus productive.
  • Jeans : inconfortable. En fait, le jeans popularisé avec la manière dont on le porte aujourd’hui n’est pas si vieux que ça. Typiquement, ma grand-mère, née dans les années 30, n’en portait absolument pas quand elle était jeune non pas parce qu’elle n’aimait pas le style, mais simplement cela ne se trouvait pas. Concrètement, le jeans basket est mon GoTo alors ma vie sans lui serait bien inconfortable.
  • Spotify : plate. J’adooooore la musique. Je pense que je passe minimum 3 heures par jour avec de la musique dans les oreilles. Sport. Rédaction article. Chemin entre les cours. Course. Douche. Spotify a été ma révélation : touuuuuutes les musiques que tu veux disponibles avec toi tout le temps. Sans cette application, je n’aurais pas découvert la moitié des artistes que j’écoute et j’en serais encore à mettre des CDs dans un baladeur#90child. Ma vie sans Spotify serait sans aucun doute beaucoup plus platemusicalement parlant.
  • Lisseuse : lourde. Bon, je n’ai pas vraiment de lisseuse à proprement parler mais j’ai une tablette qui fait, entre autres, office de. C’est en septembre que j’ai commencé à acheter de plus en plus de livres dématérialisés donc c’est encore relativement récent et pourtant, je ne pourrais déjà plus m’en passer. C’est un bonheur de pouvoir avoir sa bibliothèque constamment sur soi sans pour autant avoir 10 kilo à porter. Ma vie sans lisseuse serait lourde.   

Les indispensable d'une fille de 20 ans, étudiante et blogueuse. Mon kit de survie

Il y a encore bien d’autres choses que je pourrais ajouter à cette liste mais il faut bien une fin. 

Lorsque j’ai pensé cet article et, que je me suis mise à faire la liste des choses que j’utilisais au quotidien et, je suis forcé de reconnaitre que je vis dans l’air du temps entourée d’applications qui popularisent la culture et d’objets qui la facilitent. Maintenant que j’ai pris conscience de cela, peut-être que je modifierai ma manière de consommer … A méditer. 

2 commentaires sur “Ma vie sans …

  1. C’est marrant comme la vie sans…peut être différente pour chacun d’entre nous.
    Mes chaussures de randonnée, mon numéro 1. Je me déplace beaucoup à pieds dans les chemins caillouteux.
    Mon bullet journal qui me sert absolument à tout, mon APN, mes livres, ma montre Fitbit aussi.
    Bon weekend à toi

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s