Ce qu’Instagram m’a appris

S’il y a bien un réseau social que j’ai aimé détester pendant des années, c’est Instagram. Je suis arrivée sur cette plateforme après la guerre et il y avait déjà beauuuucoup de mondedont certains qui en avaient même fait leur métier.

Mais ce n’est pas ça qui m’a arrêté. Je m’y suis mise et au début, c’était un jeu. Puis j’ai eu des hauts et des bas. Ces fluctuations sont abordées dans plusieurs articles sur le blog. Les articles qui traitent du sujet sont très axé « Mood » – #humeur.

Article lié : vivre le désarmement et la perfection d’Instagram

Aujourd’hui, j’ai envie de vous en parler dans un autre sens : les leçons que je tire de cette présence sur ce réseau. 

Remarque : cet article a été écrit à l’arrière d’une voiture, parce que nous devons saisir toutes les opportunités où l’inspiration se présente. C’est une information qui a peu d’utilité dans ce cas mais que je tenais quand même à la partager avec vous. 

Il faut être indépendant

Si je mets ce point en premier, ce n’est absolument pas par hasard : c’est le plus important à retenir de cet article. 

IMG_0279

Lorsque je me suis inscrite sur Instagram, c’était avant tout pour offrir une meilleure visibilité au blog. Par la suite, je me suis rendue compte que c’était une plateforme avec ses codes, ses utilisationset qu’il était possible de faire bien plus que simplement y être pour la visibilité. Quand j’ai pris conscience de cette ouverture possible, je me suis mise à partager bien plus qu’une promotion d’article. J’ai créé un vrai lien avec certaines personnes et c’est devenu un plaisir quotidien. 

Puis un jour, Instagram a buggégenre vraiment. Il était d’un coup impossible d’actualiser son « feed », de poster une story ou même de répondre aux commentaires. Cet épisode m’a bien fait comprendre qu’il était PRIMORDIAL de garder une indépendance. C’est bien beau d’être sur une plateforme mais à tout moment elle peut décider que c’est fini pour vouset bonne chance pour rebondir. Finalement, vous ne maitrisez rien. Voulez-vous vraiment être dans cette posture de dépendance ? 

A partir du moment où Instagram a une place plus ou moins importante dans vos projetsqu’ils soient professionnels ou personnels, vous devez comprendre ce que vous attendez de la plateforme et avoir une solution alternativeou en tout cas, c’est ce que je vous conseille vivement. Si vous avez un e-shop et qu’Instagram vous permet de garder un lien avec vos clientsentre autre, mettez en place une newsletter. Si votre but est de partager du contenu, peut-être qu’un blog ou un autre genre de site internet dont vous êtes le propriétaire doit être envisagé.

Il faut travailler pour ce que tu veux

Comme pour tout dans la vie : rien ne se fait seul. 

Je fais partie de ces personnes qui, dès l’école primaire, doivent travaillervive la dyslexie. Mais entre travailler pour l’école avec un cadre et travailler sur ses projetspour soiil y a un monde. 

Par rapport à Instagram, je me suis rendue compte que c’était inutile de dire que c’était la faute de l’algorithme, que c’était les autres le problème. Parce que c’est simplement trop facile de se trouver ce genre d’excuse. Peut-être que si les gens ne viennent pas, c’est parce que tu ne travailles pas assez. 

J’ai appris que lorsque l’on veut réellement quelque chose, il faut travailler pour l’avoir. Personne ne va vous le servir sur un plateau. De plus, la capacité de travailler s’apprend, s’entretient, se perfectionne. En fait, prendre sa vie en main, ça se travaille.

Article lié : la vie est injuste, choisit la tienne

Il est impossible de plaire à tous

IMG_0286

On vit dans une société de comparaison. Et souvent, quand la comparaison est là, la critique va de pair. S’exposer sur internet, c’est finalement s’exposer à la critiqueaprès chacun est libre de la prendre ou pas mais le fait est qu’elle est présente peu importe ce que l’on choisit.

Instagram m’a permis de réaliser ce raisonnement parce que c’est une plateforme avec beaucoup de gens qui « tombent » sur nous là ou sur un blog ils viennent pour vous, ce ne n’est pas la même chose. Mais surtout, j’ai compris que l’on ne peut pas plaire à tout le mondeet c’est finalement la première étape pour se détacher des autres, vivre plus pour soi.

Article lié : Vis pour toi

Il faut s’impliquer

Instagram a beau être un réseau virtuel, j’ai compris que pour recevoir, il fallait donner.

IMG_0300 

A un moment, il faut arrêter de se concentrer sur les chiffres et réaliser que ce sont des humains comme nous, créateur de contenu, qui sont derrière leurs écrans. Et pour se parler entre humains, il faut s’impliquer. 

Ne parlez pas d’une chose parce qu’elle est tendance mais faites-le parce qu’elle vous parle avant tout. Attirez un public qui a du sens, équivaut à s’ouvrir aux autres. En bref : soyez vous-même et impliquez votre personne !

Je suis convaincue qu’il faut faire des erreurs. Il faut échouer. L’échec fait du bien. Mais on n’est pas obligé de toutes les faire. Parfois, c’est possible d’éviter les coups et se préserver, c’est important. 

Un petit moment d’auto promotion ne fait jamais de malsurtout pour le peu de fois où je pense à le faire sur le blog. Je vous invite à me suivre sur Instagram si vous voulez un peu plus de mon quotidien, de backstages et encore bien d’autre chose.

Je vous livre les leçons que je tire de l'utilisation quotidienne d'Instagram. Elles devraient vous être utile si, comme moi, vous utilisez ce réseau régulièrement #inspirationinsta

6 commentaires sur “Ce qu’Instagram m’a appris

  1. Bonjour,
    Un article complet et très intéressant sur ton approche d’Instagram. Ta démarche a vraiment du sens, et tes conseils sont très utiles, parce qu’ils parlent de ton expérience concrètement.
    L’algorithme a une importance, car même avec du travail, Instagram peut décider de te mettre à l’ombre, et là, c’est une vraie frustration.

    1. Je suis bien d’accord que c’est une frustration mais se concentrer dessus n’a aucun sens : on ne fait que stagner.
      C’est bien pour cela qu’il faut prendre de la distance, travailler pour soi et surtout, avoir une indépendance ! 🙂

  2. Je suis d’accord avec toutes les lignes de ton article! Instagram peut nous aider à créer une communauté ou alors booster son bussiness mais vaux mieux ne pas tout miser dessus car le jour où tout s’arrête on perd tout, d’où l’importance de la Newsletter en effet 😀 l

  3. Excellent article. Il est vrai que notre société actuelle, de part ses divers progrès technologique, mise tout sur le paraitre, la notoriété, l’approbation extérieure et bien d’autre chose nocives pour notre connaissance de soi.
    Votre point de vue permet d’avoir un tout autre regard vis à vis des réseaux sociaux et de notre relation avec eux.
    Revoir nos priorités, savoir qui sommes-nous réellement, l’introspection… Tant de choses à explorer sans même quitter son fauteuil.
    Merci beaucoup et je vous conseille de continuer sur votre lancée, vos articles valent la peine d’être lus.

Laisser un commentaire