Comment trouver son organisation

L’organisation, c’est clairement quelque chose qui ne fait pas partie du programme scolaire – ou en tout cas, qui n’a pas fait partie du mien. Je n’ai jamais eu de cours sur comment m’organiser ou sur comment comprendre le fonctionnement de mon esprit pour faire cela. Par contre, du jour au lendemain, on a attendu de moi que je sache le faire. C’est assez contradictoire, vous ne trouvez pas ?!

En analysant un peu les contenus que j’avais produit sur la question ces deux dernières années, je me suis rendue compte que je n’avais jamais vraiment pris le temps de donner une méthode pour trouver celle qui vous correspond le mieux. J’ai expliqué en long, en large et en travers pourquoi est-ce important d’être organisé, oui. J’ai donné des conseils sur base d’expériences personnelles, oui. J’ai parlé de ma propre organisation, oui. Mais est-ce que je vous ai vraiment donné la clé pour trouver celle qui vous correspond ?! je suis plus mitigée sur cette question. 

Pourtant, nous fonctionnons tous différemment. Ce n’est pas parce que mon organisation fonctionne – pour moi – qu’elle fonctionnera forcement pour vous. Sur ces faits-ci, je vous propose une méthode pour trouver la vôtre – genre sur mesure et parfaite, c’est ambitieux

Article lié : mon organisation de blogueuse étudiante

La méthode pour définir son organisation

Je vous propose cette méthode en plusieurs étapes avec une question par étape. De cette manière, vous pouvez faire « l’exercice » en direct. Je m’emballe ?

  • Qu’est-ce que vous cherchez à organiser ? On n’organise pas sa vie personnelle comme on organise sa vie professionnelle. On n’organise pas son jardin de la même manière que son grenier. On n’organise pas ses moments entre amis comme ses moments seuls. En bref, on ne réunit pas ce qui n’est pas similaire et on ne compare pas ce qui n’est pas comparable. La première chose à faire est donc de définir ce que vous cherchez à organiser afin d’avoir une méthode adaptée à l’objectif ou à l’objet dont il est question.
  • Comment fonctionnez-vous ? S’il y a bien une chose qui est sûr, c’est qu’on ne fonctionne pas tous de la même manière – loin de là même. Effectivement pour connaître son fonctionnement, il faut se connaître soi-même – et ça, ça prend parfois toute une vie. Quelle est votre manière d’approcher un problème ? Est-ce que vous vous projetez sur le long terme ou pas ? … Il n’y a pas de conseil particulier pour cette étape …
  • Quel est l’outil adapté ? Etant donné qu’on a tous une manière différente de fonctionner, l’outil que l’on va utiliser est probablement aussi différent – puisqu’il doit pouvoir nous « suivre ». Concernant cette question, j’ai deux petits conseils à donner – rien que ça, oui. Premièrement, c’est un processus qui peut prendre un peu de temps. Il est rare qu’on trouve l’outil parfaitement adapté à notre fonctionnement et à notre but dès le premier essai. Mais prendre le temps de trouver cet outil, c’est investir du temps dans le future parce que vous finirez d’une manière ou d’une autre par en gagner. Deuxièmement, l’outil parfait n’est pas toujours compliqué, et parfois il est même juste sous votre nez : allez à l’essentiel.

Un exemple concret est disponible dans le podcast.

  • Quand est-ce que c’est « assez » ? Quelle est votre mesure de validation ? Avoir des indicateurs qui permettent de savoir où vous en êtes est absolument essentiel. Cela permet de savoir où vous en êtes exactement et surtout, quand est-ce que votre objectif est atteint.
  • Qu’est ce qui doit être fait en premier ? Quel est le classement par priorité ? Nous avons tous des journées faites de 24 heures dont une certaine partie qu’il faut passer à dormir par besoin – oui c’est une phrase que vous avez probablement déjà dû lire sur le blog. En d’autres termes, il FAUT définir les choses auxquelles on va s’attaquer en premier.

A partir de cette étape, normalement votre méthode est définie mais il ne faut surtout pas s’y arrêter car le plus dur reste probablement à faire.

  • Passez à l’action : je suis convaincue qu’avoir une bonne organisation est indispensable mais si on s’arrête à ce stade-là, on ne va pas très loin. Alors oui, à un moment ou à un autre – sachant qu’il y en a rarement un « parfait » –, il est indispensable de passer à l’action.
  • Evaluez : et c’est à ce moment que rentre en jeu les mesures que vous avez définies. En prenant le temps de vous évaluer, vous saurez où vous en êtes, quelles sont vos erreurs, vos victoires, … Et surtout, vous pourrez ajuster la trajectoire.
  • Réagissez : c’est simplement la suite logique après l’évaluation – sinon, l’étape précédente ne sert strictement à rien.

Les conseils applicables à toute organisation

Je pense que peu importe la méthode d’organisation à laquelle vous arrivez une fois que vous lirez ces lignes, il est possible d’appliquer les prochains conseils parce qu’ils ne dépendent pas du fonctionnement mais de la gestion de ce fonctionnement.

  • Il faut passer par l’écrit : et ce, peu importe l’outil ou le support que vous avez choisi. Prendre le temps d’écrire les choses permet d’abord de ne pas les oublier et ensuite, de se vider le cerveau. Tout ce que vous ne prendrez pas le temps de mettre sur votre support, ce sont des informations que vous devez garder en tête et donc utiliser une partie de votre énergie qui pourrait facilement être économisée.
  • Il faut prévoir du temps dans le temps : parce que les imprévus, ça arrive et il faut pouvoir les gérer sereinement. Le but de l’organisation, c’est aussi de s’enlever du stress donc prévoir un temps pour ce qui n’est pas prévu, c’est souvent assez utile. De plus, si ce temps n’est pas utilisé pour ça, vous pourrez toujours l’utiliser pour autre chose – comme continuer ce que vous étiez en train de faire ou prendre de l’avance ou encore prendre une pause. C’est rarement du temps de perdu.
  • Il faut avoir un minimum de discipline : parce que sans ça, l’organisation n’a pas de sens. Vous avez beau avoir la meilleure organisation du monde, si par la suite, vous n’avez pas assez de discipline pour l’appliquer, cela ne sert strictement à rien – c’est exactement pareil que le point 6 de la méthode dont je vous parle dans la partie précédente.
  • Il faut prendre du temps pour soi : et par là, je ne veux pas forcément dire prendre le temps de faire un masque – quoi que si cela vous fait du bien, c’est le principal. Cela va au-delà de cette idée. Il faut arrêter de penser que faire des choses tout le temps, c’est bien, c’est bon, c’est sain. Vous avez le droit de ne rien faire pendant quelques heures parce que vous devez prendre des pauses pour suivre le rythme par la suite.

Ça y est : je pense que j’ai traité beaucoup de parties qui composent l’organisation et j’espère que cet article – tout comme les autres – vous aura aidé dans ce sens.

Attention, cet article n’est que les notes de l’épisode de podcast 018 – comment trouver sa méthode d’organisation. La version audio est probablement plus complète.

Je suis convaincue qu'être organiser fait la différence quand on veut attendre ses objectifs. Dans cet article, je te propose une méthode pour trouver ton organisation idéale et enfin atteindre tes rêves !

2 commentaires sur “Comment trouver son organisation

  1. La gestion du temps est une des clés pour réussir son organisation.
    Nous avons tous des journées de 24 heures, mais toutes les heures n’ont pas la même valeur, car nous avons tous une horloge biologique différente que nous devons absolument apprendre à connaître.

Laisser un commentaire