Comment générer des idées de contenu

Quand on crée du contenu, il y a une chose qui doit être au centre de cette création : les idées. Parfois, c’est la partie la plus simple du travail parce qu’on en a beaucoup et parfois, c’est définitivement la chose la plus dure. 

Je dois reconnaitre que c’est quelque chose qui a eu tendance à m’angoisser pendant longtemps : j’ai eu peur de ne plus avoir d’idée. Aujourd’hui, après plusieurs années de pratique, je peux dire que c’est une peur que j’ai réussie à déconstruire parce que j’ai mis un système en place pour « générer des idées de contenu ». 

Etant donné que j’ai remarqué que je n’étais pas du tout la seule dans ce cas de « peur », je me suis dis que je pourrais vous partager cette technique, qui finalement peut s’adapter à tout type de support et de sujet. 

Les idées spontanées

C’est la première chose que j’ai mise en place quand j’ai compris que j’avais cette angoisse d’avoir la page blanche : garder une trace de ces idées spontanées. Par idées spontanées, j’entends les concepts ou les idées que vous avez sans vraiment vous y attendre. 

Un exemple concret est disponible dans le podcast. 

Personnellement, j’ai décidé de centraliser l’ensemble de mes idées spontanées. D’une part, je le fais dans une note sur mon téléphone et de l’autre, je le fais dans le carnet que j’ai dédié à la création de contenu. Parfois, c’est simplement le titre, parfois ce sont les grandes lignes de l’article. Autrement dit, je fais en fonction de la situation. Je ne cherche pas à comprendre comment j’en suis arrivée à penser à ça mais en tout cas, je note tout ce que je peux. 

Depuis que j’agis comme ça, j’ai remarqué que j’étais moins frustrée parce que j’étais moins cassée dans l’action que je faisais au moment où l’idée m’est venue sans pour autant accepter de la perdre. Passer par l’écrit à également ce don de « vider » l’esprit et je suis convaincue que c’est indispensable pour avancer sereinement. 

Les demandes des lecteurs

Une fois que vous avez épuiser vos propres idées, vous pouvez passer à celles des lecteurs. Et à mon sens cette partie peut même être divisée en deux. Il y a la demande de vos lecteurs et la demande de lecteurs d’une manière plus large. 

Ecoutez vos lecteurs

J’ai lu un article récemment d’une fille qui disait qu’elle n’aimait pas avoir de questions de ces lecteurs dans l’espace commentaire parce qu’elle avait l’impression que son travail était mal fait. Personnellement, je pense que c’est une mauvaise interprétation de la chose. 

Nous avons tous des vies différentes, des opinons qui nous sont propres et surtout, un fonctionnement unique. Autrement dit, ce qui est logique pour une personne ne l’est pas forcément pour d’autre. 

Un exemple concret est disponible dans le podcast. 

Donner la parole à ses lecteurs, c’est prendre le temps d’écouter des problèmes concrets. Cela ne veut pas dire que vous avez mal fait votre travail si vous avez déjà abordé la question dans un article. Cela veut dire que vous avez la chance d’utiliser ces questions pour améliorer votre contenu et que par la suite, avoir un contenu encore plus utile pour ceux qui vous lisent. 

Concrètement, il y a beaucoup de manières d’écouter ce que vous lecteurs ont à vous dire. Il y a l’espace commentaires que ce soit sur votre blog, votre chaîne Youtube ou encore sur vos différents réseaux sociaux. Il y a également les formulaires que vous pouvez faire passer par votre newsletter ou par vos réseaux sociaux. 

N’ayez pas peur de communiquer avec votre audience.

Lisez les lecteurs

Dans ce cas-ci, ce sont les gens qui ne lisent pas mais qui pourraient le faire parce qu’ils font partie de votre cible. C’est d’ailleurs peut-être en écoutant leur problème qu’ils tomberont sur votre site. 

Pour ce faire, il existe plusieurs endroits stratégiques pour obtenir des réponses. 

  • Analyser les recherches Google : en rentrant le début. Quand vous commencez une recherche et que vous entrez les premiers mots-clés, il y a des suggestions qui apparaissent basées sur ce qui a été effectué par les autres. En général, ce sont des idées assez intemporelles qui apparaissent mais ça peut être un point de départ comme un autre. 

Un exemple concret est disponible dans le podcast. 

  • Suivre les conversations dans les groupes Facebook : en fonction de votre sujet. Les groupes Facebook, c’est un peu LE truc sur lequel il faut être quand on crée du contenu. En général, en plus des partages d’articles individuels, les gens y déposent leurs problèmesdu genre, comme faire ceci ou cela, … Encore une fois, prendre le temps d’analyser ce genre de chose, c’est prendre le temps d’écouter des problèmes concrets. 

Un exemple concret est disponible dans le podcast. 

Voir ce que fait la concurrence

Avant de rentrer dans le vif de ce point, je tiens à préciser que j’estime qu’il n’y a pas réellement de concurrence. Si vous utilisez votre histoire, vos expériences et ce qui vous rend unique pour créer du contenu, il sera tout aussi unique que vous. Sur cette base-la, même si vous traitez de sujets qui l’ont déjà été faits par d’autres, ce ne sera jamais similaire puisque vous y apposerez votre touche. 

Quand je vous parle donc d’aller voir ce que fait votre concurrent, je ne vous dis pas d’aller le copierc’est d’ailleurs totalement interdit. Je vous parle plutôt d’aller voir l’angle qu’il a décidé d’avoir pour le comparer avec le votre. Soyez critique par rapport à ce que vous lisez pour vous améliorer. Et n’oubliez pas, aller voir ce que leurs lecteurs disent. 

Un exemple concret est disponible dans le podcast. 

Et surtout, ne perdez pas ce qui vous rend unique. 

Quelques conseils supplémentaires

Maintenant que vous savez comment générer des idées de contenu, je voudrais vous donner 3 conseils supplémentairesparce que cela ne peut pas faire de mal.

  • Triez : et choisissez de garder les idées pertinentes pour en faire du contenu de qualité. Lorsqu’on fait des gros brainstorming, tout n’est pas toujours bon à prendre. N’ayez pas peur de choisir. 

Article lié : créer du contenu de qualité

  • Utilisez un calendrier éditorial : pour structurer vos publications une fois que vous avez pleiiiiiin d’idées réunies. Le calendrier éditorial, c’est un outil de gestion de contenu applicable à tous supports qui en publient. Autrement dit, c’est possible de le faire pour un blog mais aussi pour les réseaux sociaux, pour les newsletters, les promotions d’une boutique, …Oui, c’est vraiment génial. En quelque sorte, c’est un guide qui permet de planifier son contenu et les événements majeurs qui vont l’impacter. Une fois en place de manière efficace, c’est un outil très puissant.

Article lié : créer un calendrier éditorial

  • Pensez à décliner : pour vos réseaux sociaux et surtout, pour que tout le monde lise votre contenu. 
En théorie, si vous appliquez l’ensemble de cette technique, vous ne devriez pas être a cours d’idée de contenu de si tôten tout cas, c’est tout ce que je vous souhaites
Attention, cet article n’est que les notes de l’épisode de podcast 035 – Générer des idées de contenu. La version audio est probablement plus complète.
Tu es a court d'idées pour créer du contenu de qualité ? Cette méthode va te permettre d'en générer pour remplir ton calendrier éditorial !

2 commentaires sur “Comment générer des idées de contenu

  1. Ne pas perdre une idée est important. Il faut ensuite avoir la capacité à faire le tri, comme pour les photos, et ne garder que les bonnes.

Laisser un commentaire