Ces qualités et compétences de créateur de contenu

Je pense qu’il n’y a pas qu’une façon de réussite. Je pense qu’il n’y a pas qu’un « bon » chemin. Je ne pense pas qu’il y ait qu’une « bonne » formation pour devenir créateur de contenu. Ce n’est pas parce que quelque chose me réussit avec les moyens que je mets en oeuvre qu’il vous réussira. Nous sommes tous différents. Nous fonctionnons tous différemment. Et pourtant, je suis de plus en plus convaincue qu’il y a des qualités et des compétences qui se regroupent quand on est créateur de contenu sur internet ou quand on souhaite le devenirquelque soit le sujet que l’on traite.  

Autant vous le dire dès le débutpour qu’il n’y ait pas de malentendu, je ne pense  pas que ce soit dramatique si vous n’avez pas toutes ces qualités et compétences ou qu’elles ne soient pas toutes développées au même stade. 

Encore une fois, nous sommes tous différents. Ceci n’est qu’une réflexion et une observation. Ne vous mettez pas à culpabiliser à la fin de ces lignesce n’est en aucun cas le but

La créativité

C’est assez logiquement qu’il faille un minimum de créativité pour créer du contenuparticulièrement quand on souhaite faire de la qualité. Par définition, c’est avec ce pouvoir de création et d’invention qu’on arrive à avoir du contenu de qualité. C’est une chose de savoir trier les idées qui sont de qualité et celles qui ne le sont pas mais ça en est une autre d’avoir l’idée de manière générale. Vous devez impérativement savoir faire cette deuxième action dès le début alors que la première peut arriver au fur et à mesure que l’on évolue. 

Après 3 ans de blog et 6 mois de podcast, je pense que la créativité est un muscle qu’il faut travailler encore et encore pour le rendre plus fort. Pour cela il faut pratiquer l’activité qui vous permet de créer du contenumême si vous ne publier pas vos « exercicesd’entraînement ».

Un exemple concret est disponible dans le podcast.

Par ailleurs, je pense que notre créativité peut aussi évoluer en fonction de notre propre évolution en tant que personneparticulièrement si vous avez un support ou vous parlez d’expérience personnelle

Un exemple concret est disponible dans le podcast.

Et souvent, c’est une compétence qu’il faut développer pour avoir la possibilité de rebondir en fonction des nouveaux supports. Par exemple, j’ai commencé a créer du contenu pour un blog, mais aujourd’hui je tiens aussi un podcast. On ne crée pas de la même manière pour un support ou pour l’autre. Il faut pouvoir étendre sa créativité pour se renouvelerparce qu’il faut rester stimulé, mais il faut aussi savoir garder l’attention de son audience.

Article lié : le renouvellement en tant que créateur de contenu

Tout ça pour vous dire que la créativité est une compétence indispensable ! 

La passion

Lorsque l’on commence un blog, et que cela est fait avec authenticité, dans le but de partager, la passion est présented’une manière ou d’une autre. Et au-delà du fait que c’est un moteur très stimulant, je suis convaincue que les lecteurs le sentent. Les choses sont toujours faites avec plus d’implication lorsque la passion est présente. 

Un exemple concret est disponible dans le podcast.

Je suis intimement convaincue que la passion c’est ce qui permet de traverser les épreuves compliquées parce qu’au delà de faire du contenu pour les autres, on crée pour nous. Et ne voyez pas cela comme une approche égoïste de la chose. Lorsque l’on crée du contenu, on le fait pour partager parce qu’on aime cette action donc avant tout, on le fait pour nous et pour satisfaire notre besoin de reconnaissance, notre besoin de solidarité, …  

Bref, faire les choses avec passion, c’est bien plus fun !

La discipline

Ce point est extrêmement lié au précédent. 

Mais tout ne peut pas uniquement se faire avec de la passion. C’est une chose d’aimer ce qu’on fait, ça en est une autre d’arriver à se bouger pour avoir des résultats concrets. 

Un exemple concret est disponible dans le podcast. 

Pour sortir des articles, faire des photos ou autre, il faut avoir une discipline avec soi-même.Ce qui serait facile, c’est de rester au lit et de regarder une série mais les choses ne se font pas toutes seules. Être blogueuse c’est donc avoir le sens du travail et une autodiscipline importante.

Il faut aussi souligner que l’inverse est dur aussi. Comme on travaille depuis chez nous, s’arrêter n’est pas toujours facile. « Je relis une dernière fois », « Je fais une dernière photo, … ». La discipline va dans les deux sens. Il faut savoir s’y mettre mais il faut aussi savoir se dire « stop » et on prend des vacances. C’est une question d’équilibre au final – un peu comme tout dans la vie.

L’endurance

Il y a une chose que peu de gens disent lorsqu’ils donnent des conseils pour se lancer : créer du contenu est une chose, que quelqu’un tombe dessus et le consomme en est une autre. 

Comme le disait WonderWildQueen dans un épisode de Build YourSelf cette semaine, la seule manière d’échouer avec son blog, c’est d’abandonner. C’est une chose d’être créative, c’est une chose de créer par passion, c’est une chose d’avoir de la discipline mais ça en est une autre de faire l’ensemble de ces choses sur la durée. 

Il y a des centaines de blogs qui s’ouvrent chaque jour. Il y a des centaines de chaînes YouTube qui s’ouvrent chaque jour. Actuellement, le monde se remplit de contenu plus vite que jamais. 

Même si on a les bonnes pratiques pour que Google nous reconnaisse, on ne tombe pas sur la première page des recherches directement. Cela ne se fait pas en un jour. Même si on utilise les bon hashtags sur Instagram, on ne construit pas directement une communauté avec 100.000 personnes. Cela ne se fait pas un un jour. 

De plus, il est de plus en plus difficile de se démarquer. Mais ce n’est pas pour cela qu’il faut arrêter. A un moment ou à un autre, les efforts payent. Ceux qui y arrivent sont ceux qui tiennent.

Un exemple concret est disponible dans le podcast. 

On est d’accord que toutes ces qualités sont loin d’être uniques et propres au blogueur. J’en ai citées quelques-unes mais il y en a plus.

Je vais terminer cet épisode comme je l’ai commencé : je pense que ce n’est absolument pas dramatique si vous n’avez pas toutes ces qualités et compétences ou qu’elles ne soient pas toutes développées au même stade. Encore une fois, nous sommes tous différents. Ceci n’est qu’une réflexion et une observation. Ne vous mettez pas à culpabiliser à la fin de ces lignes.

Attention, cet article n’est que les notes de l’épisode de podcast 045 – Ces qualités et compétences de créateur de contenu. La version audio est probablement plus complète.

Il faut que tu travailles sur ces quatre compétences pour arriver à être un bon créateur de contenu.

 

Laisser un commentaire