Projet 333 – le minimalisme dans son dressing

Qui ne s’est jamais dit, un jour en s’habillant, « je n’ai rien à me mettre » ? Honnêtement, je pense que je passais plus de temps à le dire qu’à m’habiller certains matinset en plus d’être faux, ça n’avait aucun sens. Au delà du fait que c’était une perte de temps totalement inutile, j’avais perdu le goût de choisir mes vêtements. 

C’est grâce au documentaire « Minimalism, a documentary about the important things » que je suis tombée sur le projet 333il est disponible sur Netflix, uniquement en anglais. Et sur le coup, ça m’a paru être la solution idéale pour résoudre mon problèmevous comprendrez rapidement avec cet article pourquoi.

Ressource lié : « Minimalism, a documentary about the important things »

Le projet

Qu’est ce que – le fameux« projet 333 » – dont le nom ressemble à un code de la NASA

C’est un concept qui nous vient des Etats-Unis, dont l’initiatrice est Courtney Carver. C’est en 2010, lors de son processus de désencombrement et simplification, qu’elle s’est rendue compte que son plus gros défi serait par rapport à sa garde-robe. Elle s’est challengée en essayant de rendre cette partie toute aussi minimaliste que le reste de sa vie. En limitant l’utilisation à moins que ce qu’elle ne possédait, elle se forçait à prendre conscience de ce qu’elle avait réellement besoin. 

Le principe est assez simple. Le projet consiste à vivre avec une garde-robe composée de 33 pièces pendant une période de 3 mois. Parmi ces pièces, il faut compter les vêtements, les accessoiresdont les bijouxet les chaussures  mais il faut exclure la bague de mariage (alliance ou fiançailles), les sous-vêtements, les pyjamas et les tenues de sport (uniquement si vous en faites)sans pour autant en posséder à outrance sinon cela va à l’encontre même du concept

Le but de ce projet et de cette approche de la mode est d’épurer de ce que l’on possède en revenant à l’essentielc’est une approche parmi tant d’autres du minimalisme

Le projet n’est pas nouveau, mais je pense qu’il reste toujours d’actualité et qu’il permet de répondre à certains « problèmes » que cause notre société de consommation. On est tellement pris dans cette consommation avec des choses dont on a pas besoinmais qui sur le moment nous paraissent indispensables – qu’on en oublie l’essentiel – ou même qu’on en a l’illusion.

La motivation

Comme vous avez peut-être pu le comprendre avec l’introduction de cet article, c’est « à cause » d’un problème que j’ai commencé ce défi mais en réalité, je n’en avais pas qu’un. 

  • Mon principal ennui était la « quantité » de vêtements que je possédais. J’avais tellement que je ne profitais pas de l’ensemble. J’avais beaucoup trop de « au cas où », de « ça ne me va pas mais je l’aime bien », … J’en suis également arrivée au constat effrayant que je portais tout le temps la même chosesoit un maximum de 50 % de ma garde-robe. En bref, j’avais trop de choses pour voir ce qui avait du sens et cela ne correspondait pas du tout à ma vie. 
  • Mon second était la perte d’envie de « prendre soin de moi »qui était beaucoup trop présente à mon goût. Cela ne me ressemblait pas. Et je ne veux pas devenir cette personne qui fait des choix par défaut. Nous sommes responsables de notre vie et nous pouvons prendre notre vie en main. Arrêtons de se cacher derrière des excusesdont celle « je n’ai rien à me mettre »
  • Mon troisièmequi est finalement au même niveau que mon secondperte de temps inutile alors que je cours déjà assez après. Le matin, lorsque je me lève à 6 heures pour avoir le temps de me préparer pour la journée, je ne veux pas perdre 15 minutes devant ma garde-robe. Encore une fois, cela n’a pas de sens et ne sert en aucun cas mes objectifs. 

Je n’essaie pas de devenir une minimaliste qui ne possède qu’un meuble et qui boit du thébonjour le cliché. Je recherche juste à revenir à une possession de vêtements qui a du sens pour la vie que je mène. 

Article lié : 4 conseils pour se simplifier la vie

La mise en pratique

Une fois que j’ai découvert le documentaire, il ne m’a pas fallu longtemps pour m’y mettre. En 4 jours, j’avais pris une décision : j’allais me lancer le défi sur un an. 

Concrètement, une fois que le décision a été priseet définitive, j’ai attaqué le côté pratique. Je n’ai pas compté directement les pièces en vue d’arriver à 33 pièces par saison. J’ai fait le travail dans l’autre sens et j’ai d’abord rangé. 

  • J’ai commencé par un tri par le vide : j’ai enlevé tout ce qui ne m’allait pas et j’ai enlevé tout ce qui était trop abîmé pour être portécertaines de ces pièces, après réflexion, ont été remplacées par des nouvelles du même genre parce que si elles étaient usées, c’est parce que je les mettais. Tous les vêtements retirés pour l’une ou l’autre raison sont donc rapidement sortis de ma garde-robece qui m’a déjà permis d’y voir plus clair
  • J’ai sélectionné des basiques : ma vie est composée de plusieurs domainesétudiante, petits boulots, …  – mais je dois faire en sorte d’avoir une garde-robe qui peut les concilier et pour cela, les basiques me paraissaient être la meilleure solution. J’ai donc choisi des pièces facilement portables et des palettes de couleurs qui vont toutes ensemble. De cette manière, chaque vêtement peut se porter ensemble et la création de look devenait presque infinie malgré un nombre de pièces limité. 
  • J’ai rajouté des accessoires que j’adore et qui fond la différence pour avoir la possibilité de « twister » mes looks. 

Les vêtements que j’ai décidé de garder sans pour autant les utiliser dans la saison en cours, je les ai soigneusement rangés. Et évidemment, ceux qui n’avaient plus de place dans ma vie ont été soit donnés, soit vendus. 

Personnellement, une fois que le tri était fait et que je savais ce que je voulais garder, j’ai compté. Je me suis écoutée et j’ai fait comme je le sentais. Autrement dit, pour certaines saisons, j’ai beaucoup moins que 33 piècesle printemps par exemple n’en a que 22. Sachant que mon objectif était de désencombrer ma garde-robe pour me simplifier la vie, je n’ai pas été faire du shopping après ce comptage – même s’il me reste une marge de manœuvre.

Concernant le bilan, comme vous pouvez vous en douter, ça sera pour l’année prochaineune fois que mon défi sera terminé que ce soit réussi, ou pas. Mais pour le moment, c’est extrêmement positif. 

Et je pense qu’on choisisse ou pas ce challenge, faire un tri de temps en temps, ça fait beaucoup de bien mentalement et physiquement. Et ça, je peux déjà vous le conseiller alors au travail ! Mais qui suis-je pour vous imposer quoi que ce soit ? 

Prenez cette décision pour vous. Nous sommes responsables de notre vie et nous pouvons prendre notre vie en main.

Comment avoir un dressing minimaliste ? Avec le projet 333 ! Je t'explique comment faire dans cet article.

2 commentaires sur “Projet 333 – le minimalisme dans son dressing

  1. Accumuler des vêtements dont on n’a pas besoin est terriblement facile (surtout lorsqu’on voit la quantité de nouveautés à chaque saison). C’est un super défi que tu t’es lancé, j’ai hâte d’en connaitre le bilan.

    J’ai fais un grand tri de ce genre il n’y a pas longtemps parce qu’on déménageait. C’est libérateur de dire au revoir à certaines pièces. Il y a d’autres vêtements qui commencent à être usés mais que je garde pour le moment parce qu’il n’y a rien qui me plaise dans le commerce pour les remplacer.

    Les accessoires font toute la différence ! Personnellement, un accessoire que je prévois de me procurer c’est des pins pour les cols de chemises (je ne sais plus comment ça s’appelle x)) – ce sont des bijoux/accessoires que je trouve très élégants, et qui apportent une touche d’originalité. Et toi du coup, quels sont tes accessoires ? 😀

    1. On se retrouve dans un an pour le bilan alors ^^ ! Je dois t’avouer que j’ai aussi hyper hâte. Je suis totalement d’accord avec toi, c’est très libérateur. Et rien que pour ça, je trouve que c’est important de le faire.
      Personnellement, en accessoires, j’ai choisi une montre un peu original (une carré de chez Rosefield), j’ai gardé un sac à dos beige version « ville », … J’ai pris des trucs assez neutre pour l’hiver mais très coloré pour l’été. Et toi, quels sont tes accessoires coup de coeur en ce moment ? 🙂

Laisser un commentaire