L’art de faire des pauses

Est ce que ça vous est déjà arrivé de sous-estimer la fatigue ?! Est-ce que ça vous est déjà arrivé de l’accumuler parce que vous ne preniez pas le temps de ralentir pour compenser ? Personnellementencore récemment d’ailleurs, ça m’est arrivé.  C’est le cas et je le dis, même si d’une certaine manière, je sais que je suis en tort.

Oui, en tant qu’humain, vous avez besoin d’un équilibre qui inclut des pauses et du repos. Nous en avons besoin, tous. Pourtant, il n’est pas rare d’avoir du mal à le faire, et ce, même si on a déjà conscience du fait qu’elles sont indispensables.

Ceci étant dit, laissez moi vous parler de l’art de faire des pauses. 

Les pauses sont indispensables

Dans le monde d’aujourd’hui, on pousse à la productivité, aux multifonctions, à la connectivité et rarement à faire des pauses parce que comme le dit le proverbe « le temps, c’est de l’argent ». Je vous parle souvent de productivité parce que c’est quelque chose dont j’ai besoin dans ma vie pour faire tout ce que j’ai prévu dans une journée qui ne fait que 24h. Mais à un moment, il faut se rendre compte que les vies à 200 km/het ce, même si on a une productivité positive, ce n’est pas possible et vivable sur le long terme. 

Article lié : Avoir une productivité positive

Que ce soit pour la santé mentale, physique ou émotionnelle, il faut accepter de faire des pauses. 

En fait, si on regarde la question sous un autre angle, ne pas faire de pause, c’est probablement le pire service que vous vous rendez, que vous rendez à vos projets, que vous rendez à votre futur. Prendre une pause, ça permet plein de choseset ça a bien plus d’avantages que ce qu’on croit. Ce n’est pas uniquement se reposer pour se sentir mieux, c’est se reposer parce que vous en avez besoin pour ne pas craquer, pour être plus productif, pour être plus ressourcé. 

Faire des pauses, c’est indispensable pour ne pas craquer parce qu’on est humain. À l’heure où le burnout frôle la tendance, il faut savoir se ménager. Ne pas prendre de pause, c’est ne pas prendre de répit et lorsqu’on pratique cette méthode, c’est difficile de ne pas craquer sous la pression constante. Et quoi qu’on dise, la pression elle est finalement partout. Vous avez la pression au boulot parce que vous avez des deadlinesindispensable pour avancer. Vous avez la pression à la maison parce que même là-bas, il y a des choses à faire. Vous avez même la pression quand vous faites vos courses aujourd’hui. Enfin bref, la pression est partout et prendre des pauses c’est se ménager de cette pression constante. Prendre des pauses, c’est se donner l’espace pour ne pas craquer. 

Faire des pauses pour être plus productif par la suite, c’est indispensable parce qu’on est humainon ne l’est pas moins en tout cas que quelques lignes plus haut. On ne peut pas être au top tout le temps. C’est pour cela que profiter des périodes plus creuses pour faire de vraies pauses permet d’être à 100% quand il le faut. C’est bien plus intéressant d’avoir des temps à 100% plutôt que constamment à 40-50%. Et si la productivité est votre moteur, prenez cet argument en compte parce que ça va vous changer la vieen tout cas, il a changé la mienne

Faire des pauses pour se ressourcer, c’est indispensable parce qu’on est humainencore et toujours. Je suis sûre que ça vous est déjà arrivé de travailler tellement dur sur un projet qu’à un moment, en levant la tête, vous vous êtes demandé pourquoi est ce que vous le faites. La fatigue et le manque de pause, nous font souvent perdre nos objectifs de vue. À force d’être tout le temps dans le rush, on finit souvent par s’oublier. Les pauses permettent de se reconnecter avec soi-même, de se rappeler qui on est vraiment et non qui les gens pensent que l’on est. Par ailleurs, je pense que quand on est a ce stade de fatigue et de stress, c’est que la pause doit être prise dans l’immédiat et arrêter d’être repoussée encore, encore et encore – #SituationVécue

Ce que j’essaie de vous dire c’est qu’en tant qu’humain, les pauses sont indispensables. Et il faut en avoir conscience. Utilisez l’argument que vous souhaitez pour justifier vos pauses si vous en avez besoin mais surtout, soyez convaincu que vous devez prendre le temps de les faire. 

Ne culpabilisez pas

Parfois, j’aimerais avoir la possibilité de mettre le temps sur pause pour prendre une pause. Parce qu’en fait, il faut le reconnaître, c’est parfois compliqué de les faire. 

Un exemple concret est disponible dans l’épisode.

Choisir c’est renoncer et très logiquement, le temps que vous passez à faire des pauses, vous ne le passez pas à avancer sur vos projets. Et donc, c’est bien une question d’acceptation. Que ce soit pour la santé mentale, physique ou émotionnelle, il faut accepter de faire des pauses. Et il n’y a aucune raison de culpabiliser pour ça. 

J’ai beaucoup de mal à VRAIMENT faire des pauses parce que c’est dur de m’arrêterc’est assez psychologique. En général, quand je ne fais pas un truc, j’en fais un autre. Quand je ne rédige pas un article de blog, je bosse pour l’université. Quand je ne suis pas en train de bosser mes cours, je suis en babysitting. Quand je ne suis pas en train de garder des enfants, je fais des photos pour les articles. Quand je ne profite pas de la lumière afin de faire des photos, je suis sur un autre boulot. Et je pense que ce qu’il est important de réaliser c’est que cela ne s’arrête pas, et ça ne s’arrêtera jamais. Il y a toujours à faire et il y aura toujours a faire. Vous avez beau être très productif et efficace, il y aura toujours des choses à faire. Et je pense que c’est bien d’avoir des projets et de travailler sur ce qu’on veut vraiment. Mais ça veut aussi dire que tant que l’on ne décide pas de dire stop, on ne prendra jamais de pause.  

Dites stop, et ne culpabilisez pas. Dites stop parce qu’il y aura toujours à faire. Dites stop et prenez une pause. 

Prenez le temps

Le constat est sans appel : il faut faire des pauses régulièrement. Et à partir du moment où il est question de faire une action avec régularité, c’est une question d’habitude. Autrement dit, vous devez prendre l’habitude de faire des pauses. 

Article lié : Comment mettre en place des habitudes durables

La pause peut prendre de nombreuses formes et ce n’est pas parce que je les fais d’une certaine manière que cela doit être celle que vous adoptez. Par ailleurs, si on a du mal à en faire, il est possible d’avoir un … processus. 

  • Commencez par définir votre pause, que ce soit le temps où vous ferez la pause ou le temps qu’elle durera. De cette manière, c’est plus facile de la commencer et de s’y tenir. Faire une pause ne doit pas être un moment stressantbien au contraire –, ou vous pénaliser et c’est donc important de la faire lorsque vous êtes disponible et sans obligation. 
  • Ensuite, analysez de quoi vous faites une pause car en fonction de la réponse, l’activité ne sera pas la même. Par exemple, si vous faites une pause dans vos révisions et que cela fait 3h que vous étudiez sur votre ordi, il n’est pas judicieux de rester sur l’ordinateurou quelconques écrans – pendant votre pause. 
  • Assez logiquement, la dernière étape est de faire votre pause. Faites votre pause. Profitez. Rechargez les batteries. Trouvez-vous. 

La petite technique que je viens de vous donner n’a rien de compliqué, et surtout elle peut s’appliquer aux différents types de pauses qu’il faut faire. Au delà de faire des mini pauses dans la journée pour reposer son cerveau, il faut aussi prendre le temps de faire des jours off entiers.

Ceci étant dit, il faut quand même souligner le fait qu’il ne faut pas faire de « fausses pauses » et qu’il faut y faire attention. Lorsque je planifie mes journées, je m’arrange généralement pour alterner mes activités afin de ne pas me lasser et de rester productive. Avant, j’estimais que cette alternance était la pause d’une activité à l’autre. Cependant cela ne l’est pas. Ne faites pas la même erreur que moi et faites de VRAIES pauses. 

Tout ça pour vous dire finalement : faites des pauses. Acceptez de faire des pauses. Prenez le temps de faire des pauses. Faites le sans culpabiliser et en connaissance de cause. Prenez soin de vous. Prenez soin de votre santé mentale. Prenez soin de votre santé physique. Prenez soin de votre santé émotionnelle. 
Attention, cet article n’est que les notes de l’épisode de podcast 052 – L’art de faire des pauses. La version audio est probablement plus complète.
Pourquoi et comment faire des pauses ? La réponse simple dans cet article et je vous assure qu'elle peut changer votre vie !

8 commentaires sur “L’art de faire des pauses

  1. Un article très inspirant ! C’est un sujet peu abordé à l’heure de la productivité qui semble primordiale à chacun. J’espère que ton article pourra aider un maximum de monde à prendre conscience de l’art des pauses, et faire évoluer les mentalité. Merci !

    1. C’est justement un sujet que je trouve trop peu abordé également … mais je me disais qu’après avoir parler de la « productivité positive » cet épisode allait compléter mes propos. Je suis bien d’accord avec toi … c’est une réflexion qui devrait être plus courante. En tout cas, je suis ravie qu’il te plaise ! Et merci pour ton partage sur instagram 🙂

  2. Depuis deux jours j’ai zéro énergie et je n’arrivais pas à travailler. Je me suis forcée à ne rien faire et maintenant ça va mieux. Quand ça va pas ça va pas 🤷‍♀️

  3. Qu’est-ce que c’est important de prendre des pauses ! Il y a quelques mois j’étais très souvent malade et malgré ça j’ai continué à travailler et à ne pas prendre des pauses. Résultat j’ai dû passer 1 semaine au lit parce que je suis tombé encore plus malade… Maintenant j’ai appris la leçon et je prends le temps de prendre des pauses 🙂 C’est très important ! Il ne faut pas attendre comme moi que ça devienne grave pour ralentir 😉

Laisser un commentaire