Réussir sa période estivale en tant que créateur de contenu

On arrive à une période de l’année compliquée en tant que créateur de contenu : l’été. Une question est dès lors au coeur de nos pensées : que faire de son contenu ?

D’un côté, nous avons envie de produire du contenu et parfois même de prendre de l’avance. Et de l’autre, nous avons envie de prendre des vacances, une pause comme chaque être humain en a besoin. Alors que choisir ?! Telle est la question …

En plus de ces deux envies différentes, l’été a créé deux écoles : celle qui dit que les gens ne sont pas devant leurs écransavec inévitablement une chute visible dans le trafic – et celle qui dit le contraire, à savoir que les gens en vacances prennent plus le temps de lireavec donc une stabilisation du trafic ou alors une légère augmentation. Concernant cette question-là, je pense qu’il y a tellement de facteurs à prendre en compte que c’est presque du cas par cas. Je ne peux pas me prononcer parce que je pense que les chiffres ne sont pas à prendre à la légère : plusieurs facteurs peuvent influencer votre période estivale comme votre thème, votre audience, votre fréquence de publication en tant normale, … 

Avec cet article, je ne vous promets pas une réponse toute faite mais bien des options pour réfléchir à ce qui vous correspond le mieux. Un blog n’est pas l’autre et je ne peux pas décider pour vous. J’ai même envie de vous dire que cet article va vous permettre de prendre en compte toutes les options qui s’offrent à vousmême celles que vous ne soupçonnez pas encoreafin qu’une fois la lecture finie, vous preniez le meilleur choix pour vous et pour votre audience.

Que faire de son blog en été ? 

Très concrètement, vous avez deux choix qui s’offrent à vous quand vous créez du contenu et que l’été arrive : soit vous prenez une pause, soit vous continuez à travailler. Par ailleurs, il y a plusieurs déclinaisons possibles de ces deux choixet c’est exactement ça que je vous propose de vous démontrer dans les prochaines lignes de cet article. En bref, chaque type de choix a ses avantages et ses inconvénients.

Encore une fois, l’idée ici est de vous exposer les options pour que vous fassiez le meilleur choix.

Utiliser l’été pour faire une pause

Par définition, une pause est une « interruption momentanée d’une activité ou d’un travail ». Malgré cela, je pense qu’on peut dire qu’en terme de blog, il existe deux types de pause : la totale et la préparée.

Je tiens à souligner que dans le cadre de cet article, je ne tiens pas à remettre en cause le fait de faire une pause ou pas. Je ne suis personne pour juger ou vous dire ce que vous devez faire. J’essaie juste de vous montrer qu’il y a plusieurs moyens de faire des pauses pour arriver à vos fins.

Article lié : l’art de faire des pauses

Cependant, peu importe le genre de pause que que vous choisissez, je vous conseille de vérifier que vous êtes à jour avant de couper : sécurité optimale, sauvegardes effectuées, … 

Mettre son blog en pause sans préparation

Le premier type de pause a pour surnom « la pause totale ». Comme son nom l’indique, c’est une suspension d’activité totale. Autrement dit, on décide que pendant une période définie qu’on ne publie pas d’article et on « oublie » son blog ou ses réseaux sociauxsans pour autant avoir prévu de contenu le temps de l’interruption. C’est une pause simple et probablement terriblement revigorante. 

Malgré le fait que cette option puisse être très alléchante, elle ne possède pas que des avantages. Dans le cadre d’un blog par exemple, une pause totale de l’activité a des impacts sur Google ou même sur les lecteurs. Google n’aime pas les sites qui ne sont pas mis à jour pendant un certain laps de temps ou régulièrement. En d’autres termes, les pauses totales, ce n’est pas trop son kiffe. Quant aux lecteurs, ils ont bien souvent des attentes, particulièrement si vous publiez très régulièrement en temps normal. Et si on élargit l’analyse en prenant en compte les réseaux sociaux, c’est très possible que vos plateformes perdent en engagement. 

Personnellement, j’ai pris une pause totale pour la première fois à la fin de l’année 2019. C’était ma première pause totale depuis la création de mon blogdonc en 3 ans de carrière dans le milieu. C’est arrivé un peu par hasard parce que du jour au lendemain, je me suis retrouvée noyée et totalement épuisée. Je n’avais plus la force pour rien. Le choix s’est en quelque sorte imposé de lui-même. D’un côté, je regrette de ne pas avoir eu la clairvoyance de prendre cette décision plus tôt. C’est en quelque sorte dommage d’en arriver à ce stade d’épuisement et de débordement afin de prendre une pause totale. Mais de l’autre, je sais que c’est arrivé de cette manière parce que j’adore ce que je fais avec Carnet Pétillantje suis même peut-être un peu accro. Ne faites pas la même erreur que moi : ayez le courage de prendre des pauses avant d’arriver au bout du bout du bout du rouleau. 

Par contre, s’il y a bien une chose que je vous conseille de faire dans le cas où  vous décidez de faire ce choix, c’est d’avertir votre audience par respect et professionnalisme. Il n’y a probablement rien de pire qu’une audience qui se rend compte que vous avez fait une pause par déduction. 

Mettre son blog en pause avec une préparation

C’est exactement pour les raisons évoquées précédemment qu’il existe la pause préparée. Et encore une fois tout est dans le nom. C’est une interruption planifiée. C’est une interruption pour laquelle on a préalablement mis en place une série de dispositions. En effet, on prend une pause en ayant déjà créé le contenu afin qu’il se publie « automatiquement ». C’est généralement avec ce genre de pause que le lecteur ne se rend pasou alors moinscompte que l’on a interrompu notre « activité ». 

Article lié : quels outils utilisés pour planifier son contenu ?

Et concernant ce genre de pause, il y a plusieurs moyens d’agir. 

La première option qui s’offre à vous est de prendre de l’avance. C’est une option classique mais extrêmement efficace. Il suffit de produire plus d’articles que ce que vous n’en publiezet ce, suffisamment longtemps pour couvrir votre période de pause. C’est un peu la technique du « j’utilise mes dernières forces avant de rendre les armes ».

Mais ce n’est pas la seule manière d’arriver à une pause préparer puisque la seconde option qui s’offre à vous est de déléguer. Avec cette option, quelqu’un d’autre alimente votre blog par le biais d’articles invités par exemple. En théorie, c’est plus simple que l’option précédente mais n’oubliez pas de prévoir un temps pour superviser l’ensemble parce que c’est quand même sur votre blog ou sur vos réseaux sociaux que les publications auront lieu et c’est votre crédibilité qui est en jeu. 

Contrairement au type de pause précédente, la pause préparée est une pause que j’utilise extrêmement régulièrement. J’ai déjà pratiqué cette technique, notamment lorsque j’étais en examens universitaires afin de me concentrer dessus pendant que le blog continuait à tourner. En investissant votre temps dans de la création de contenu pour qu’il soit publié quand vous êtes en vacances, vous investissez dans votre avenir et à un moment ou à un autre, c’est une bouffée d’air frais.

Utiliser l’été pour travailler encore plus

Assez logiquement, si vous ne prenez pas l’été pour faire une pause, vous pouvez l’utiliser pour travailler sur votre marque. Et là encore, il y a plusieurs déclinaisons possibles : soit vous optez pour la forme, soit vous optez pour le fond. 

Un blog n’est pas uniquement une page web sur lequel il faut écrire trois lignes. Avoir un blog, c’est un ensemble de choses qu’il faut gérer presque quotidiennement. Un programme détaillé gratuit de 30 jours est disponible pour faire évoluer son blog. C’est probablement une série idéale si vous avez envie d’amener votre blog au niveau supérieur cet été. 

Article lié : 30 jours pour améliorer son blog, semaine 1 

Travailler sur le fond : le contenu 

Je suis intimement convaincue qu’il n’y a pas de recette magique pour qu’un article soit lu par des millions de gens, qu’il ait plein de commentaires, … Il ne faut pas forcément avoir 634 mots, 6 photos, …

Pour qu’un article continue à amener du trafic, il faut que son contenu apporte toujours quelque chose. Les gens qui découvrent votre blog par le biais d’anciens articles sont des lecteurs réguliers potentiels. Proposer du contenu de qualité et à jour est un moyen certain de les faire revenir sur votre blog. 

Et la bonne nouvelle c’est qu’un article peut toujours être retravailler pour être encore plus utilise à vos lecteurs. Vous pourriez par exemple enlever cette dernière petite faute d’orthographeou alors toutes les autres, tout comme vous pourriez actualiser le contenu pour qu’il colle plus à la situation des gens, … Il y a énormément de moyen de retravailler le contenu de ses anciens articles. 

Article lié : Comment optimiser son ancien contenu pour faire vivre son blog

Cependant, vous pourriez aussi décider de travailler sur votre contenu en modifiant votre rythme de publication. Le meilleur exemple pour illustrer cette option est sans aucun doute les « Vlog d’août » de Léna Situation. Vous pourriez très bien utiliser l’été pour vous lancer dans un nouveau challenge de ce genre. 

Je crois assez fort « aux signes » et aux périodes que la vie « crée ». Par exemple, pendant le confinement, je me suis lancée un peu sur un coup de tête dans un défi afin de publier 30 jours de contenu quotidien. Pour certains 30 jours, ça parait longet même inconcevable. Pour d’autres, ça parait courtet même banal. Mais au final, ce qui compte, c’est ce que vous pensez de vous. Vous avez envie de vous lancer ce challenge ? Alors lancez-vous. Vous n’êtes pas prêt ? Lancez-vous quand même. Vous avez peur ? Lancez-vous quand même.

Article lié : le bilan d’une publication quotidienne

Travailler sur la forme 

Je ne vous parle pas de refaire tout votre templatequoi que si vous vous sentez d’attaque, c’est peut-être le moment , je vous parle simplement de faire des petits changementsceux qu’on repousse toujours au lendemain. Vérifiez la pertinence de votre barre latérale par exemple, ou l’emplacement de votre barre de recherche ou encore changer la taille de votre police, … Bref, tous ces petits changements qui faciliteront l’utilisation de votre blog pour le lecteur et qui passe par le design. Par ailleurs, cela pourrait aussi être le moment de vérifier l’optimisation de vos articles pour Google par exemple. 

Ce qui est important lors du travail de la forme d’un blog c’est de penser à l’expérience du lecteur : comment est ce qu’il vous trouve, pourquoi est ce qu’il clique, comment est ce qu’il vous consomme, …

Utiliser l’été pour se former

C’est une manière indirecte de travailler sur son blog mais s’éduquer à l’aide de livres ou de formations est une manière d’améliorer votre contenu. L’été est le moment idéal d’ajouter des cordes à votre arc.

Je sais que je ne suis pas la science-infuse. Je ne connais pas toutet je suis bien consciente que c’est impossible d’en arriver à ce stade-là. Par contre, il y a certains domaines que j’aimerais maîtriser et ce qui tourne autour du blog n’y fait pas exception. J’ai toujours trouvé qu’il était important de se former – ou plutôt : plus je grandis et plus je me rends compte que c’est une richesse à laquelle j’ai la chance d’avoir accès – et n’aimant pas mes études, j’ai dû trouver un autre moyen d’entretenir, de cultiver, mon savoiret ma curiosité. Actuellement, j’essaie de suivre au moins une formation par été. 

D’ailleurs, si vous cherchez des ressources pour vous former, voici mes derniers coups de coeur : 

  • La Formation Google : afin d’avoir une vue plus générale de Google, des outils qu’il propose pour accompagner les gens qui souhaitent passer du côté créateur plutôt que consommateur, … C’est une formation complète pour avoir les bases puisqu’elle remet chaque pièce de puzzle à sa place. Son prix ? Elle est gratuitealors plus aucune raison excuse de ne pas la suivre si elle vous tente.
  • Tu vas tout déchirer : bien que ce livre est différent des précédentes ressources, je vous le conseille vivement. C’est un livre qui vous aidera à travailler sur votre mentalet c’est extrêmement important, peu importe le stade de notre blog. Même s’il ne touche pas directement au sujet, il m’a aidé à avoir confiance en mon blog et mon projet. Son prix ? 6,90 €

Utiliser l’été pour trouver un équilibre

Le monde est rapide, et ce n’est pas la première fois que je vous le dis. Mais surtout, le monde bouge constamment et il est très appréciable d’avoir cette notion d’adaptation pour bien y vivre. Et je suis convaincue que dans le choix qui se pose à vous quant à la création de contenu en été, c’est pareil. 

Chacune des solutions présentées dans cet article a des avantages et des inconvénients. La bonne option serait peut-être donc de les combiner pour en tirer le meilleur d’entre elles et par le même occasion, le meilleur de votre été. 

Personnellement, pour vous donner un ordre d’idée, cette année j’ai opté pour un vrai mixte de toutes les solutions. Je vais faire une vraie pause planifiée parce que je sens que j’en ai besoin. Mais je vais aussi profiter du ralentissement de la saison pour préparer mon projet qui va sortir à la rentrée et pour cela, je dois donc revoir la forme de Carnet Pétillant. J’ai hâte, et je sais que je profiterais autant du moment où je prends une pause que du moment où je reprendrais le travail. C’est probablement ce qui est le plus important. 

Comme je vous le disais au début, l’été est une période qui peut être compliquée en tant que créateur de contenu. Cependant, j’espère que cet article aura pu vous aiguiller un peu. Rappelez-vous que quoique vous choisissiez, c’est encore plus important de profiter !

Que faire de son contenu en été ? Comment réussir sa période estivale en tant que créateur de contenu ? La réponse à vos questions dans cet article avec une liste complète de vos options !

Attention, cet article n’est que les notes de l’épisode de podcast 057 – Comment réussir sa période estivale en tant que créateur de contenu. La version audio est probablement plus complète.

4 commentaires sur “Réussir sa période estivale en tant que créateur de contenu

  1. Pour ma pat, depuis que j’ai découvert les bienfaits de la planification, je planifie beaucoup et je prends des pauses assez souvent mais ça se voit pas vraiment puisque le blog continue de tourner. Team Pause Préparée donc!

Laisser un commentaire