La vérité sur les conseils sur Internet

Je suis née en 1998. J’ai grandi avec internet. Et c’est tellement présent dans ma viedepuis siiiiiiiii longtempsque j’ouvre régulièrement YouTube pour regarder des tutoriels afin de faire quelque chose que je ne maîtrise pas. Je devrais même dire que c’est tellement régulier que cela en est presque un réflexe ou une habitude. 

Pour vous mettre un peu dans le décor, il y a quelques jours encore, je me retrouve devant l’énorme photocopieuse à mon bureau. Rien ne s’imprime et un message d’erreur apparaît sur l’appareil. J’ai sorti mon téléphone et j’ai tapé le nom de la marque ainsi que le modèle de la machine pour savoir comment résoudre le problème parce que c’était une situation inédite dans ces conditions. Je le reconnais, je fais partie de cette génération qui a grandi avec les facilités qu’impliquaient internet.

Mais finalement, qu’est ce que cela dit de notre société ? Que pouvons nous en déduire de ces conseils omniprésents sur internet ? 

Les conseils sur internet

A l’heure actuelle, internet est rempli de conseils. C’est un fait. Vous pouvez même le vérifier par vous-même en faisant une recherche sur votre moteur préféré. Les gens font des recherches parce qu’ils ont une question ou une interrogation et internet leur propose des options de réponse. C’est ce même nombre de réponses qui est assez incroyable et impressionnant. Ceci étant dit, je suis sûre que je ne vous apprends rienpuisqu’en d’autres termes, je viens de vous dire si vous faites une recherche internet vous aurez la réponse à votre question

Par ailleurs, ce que je voudrais souligner c’est le genre de réponse que l’on obtient lors d’une recherche. Il y a deux formes de conseils présents aujourd’hui : ceux qui sont purement techniques et ceux qui sont tirés d’expériences individuelles. 

Les conseils techniques sont généralement assez compliqués à contre-dire puisque par définition ils s’appuient sur des faits. Prenons par exemple, le montage d’un moteur. Imaginons que vous ayez besoin de remonter un moteur de voiture, c’est  purement technique. Il y a une méthode pas à pas bien précise pour faire en sorte qu’à la fin le moteur fonctionne. C’est un conseil dont vous pouvez vérifier la véracité puisqu’à la fin vous savez si oui ou non votre moteur est opérationnel. Si vous regardez un tutoriel pour ce faire, il n’y a pas besoin de prendre en compte les expériences personnelles de la personne qui vous montre comment faire. La théorie ne va pas changer en fonction de la personne qui l’enseigne puisque souvent il n’y a qu’une méthode. C’est une matière neutre qui se transmet. C’est un conseil technique. 

Et à côté des conseils neutres et techniques, il y a les conseils basés sur des expériences individuelles. Ces derniers sont bien plus variables. En fonction de la personne qui les expriment cela ne sera pas les mêmes. Par exemple, imaginons que vous sortiez d’une rupture, que vous ayez du mal à la gérer et donc vous faites une petite recherche sur Google. Il n’y a rien de technique dans la manière de vivre cette situation puisque chacun fonctionne différemment. Cependant, c’est très possible que vous trouviez des conseils de gens qui se basent sur leurs expériences – directes ou indirectes – pour vous en donner. 

Et le problème c’est que je pense qu’aujourd’hui, nous mettons au même stade les deux types de conseilsprobablement à cause de leur omniprésence respective dans des propositions différentes. C’est d’ailleurs les conseils plus personnels et basés sur des expériences individuelles qui me mènent au coeur de la réflexion qui me pousse à vous écrire cet article.

Article lié : Etre une blogueuse en 2020

L’application sans réflexion

Est ce que cela vous est déjà arrivé de chercher quelque chose sur internet, de trouver une réponse qui tombe sous le sens, de la mettre en pratique et de le regretter plus tard ? Bienvenue dans le monde de l’application sansbeaucoupréflexion. 

Vers une abondance …

Quand l’idée d’avoir un blog m’est venue en tête pour la première fois, je me suis promise que si un jour je décidais de me lancer dans l’aventure, je ferais cela sérieusement. Après plusieurs semaines de réflexion pour savoir vers quoi je voulais aller, j’ai commencé à me renseigner sur l’aspect « technique ». N’ayant jamais porté un grand intérêt à la compréhension des moteurs de recherche, au fonctionnement des réseaux sociaux ou encore à la création d’un site internet, je partais concrètement de rien. A l’heure où je vous écris ces lignes, les articles « blogging » poussent comme des champignons, c’est presque devenu une mode de publier ce genre de contenu. La grande différence entre la période où je cherchais des réponses et aujourd’hui c’est donc le nombre d’entre eux sur le sujet en question. Jusqu’ici, on pourrait se dire que c’est bien mais plus j’y pense, plus j’en lis et plus je trouve que c’est trop. Aujourd’hui, on se retrouve noyé d’articles sur un sujet identique et pourtant terriblement vides. J’en suis presque déçue que le sujet se soit autant démocratisé, que cela soit autant dans la vague des tendances parce que beaucoup n’apportent rien. Je pense qu’on a même perdu en pertinence. 

Concrètement, je suis convaincue qu’on oublie de réfléchir avant d’appliquer les conseils qu’on trouve sur internet parce qu’ils sont très présents dans notre quotidien. D’une part ils sont omniprésents parce qu’internet est de plus en plus accessible. Mais d’autre part parce qu’il y a de plus en plus de contenu référencé. Concrètement, on ne réfléchit plus l’application des conseils parce qu’on est noyé. 

Appliquer de la théorie sans réfléchir n’est pas compliqué, ni même dangereux. Appliquer un conseil sur base d’expérience personnelle de la même manière l’est beaucoup plus. Par ailleurs, nous sommes bien plus entourés par des conseils basés sur les expériences personnelles des gens que sur des conseils techniques. 

… Avec une limitation 

Pour reprendre le contexte des articles de blogging, on peut même dire que les conseils basés sur l’expérience individuelle limite l’applicationmais c’est valable pour d’autres sujets. Le problème avec le fait qu’ils soient tous semblables, c’est qu’on n’ose plus sortir du cadre. On se limite à appliquer cette unique méthode proposée par des centaines de blog en pensant qu’elle va nous mener au succès sans sortir du chemin. Comme le dirait ma mère, on se crée des croyances limitantes et ça, ça n’a rien de positif. Ne prenez pas comme vérité générale le contenu de ces articles – que ce soit les miens ou ceux des autres. Remettez en question afin d’avoir une solution sur mesure pour votre situation et si c’est un autre chemin qui vous paraît bien alors tentez. Au pire, vous faites une bêtise mais vous aurez appris de votre expériencec’est la vie quoi.

Est-ce que vous voulez vraiment être le genre de personne qui fait des choix basés sur les expériences des autres ? Ne voulez-vous pas construire votre chemin plutôt que d’emprunter le chemin des autres ? Qu’on s’entende, je ne vous dis pas de ne pas utiliser l’accumulation de connaissances qui est à bout de doigts grâce à internet. Cependant, je pense qu’il n’est pas bon d’appliquer sans aucune réflexion. Nous sommes tous différents. Nous avons chacun notre passé, nos objectifs, nos envies, notre fonctionnement et une situation n’est pas l’autre. Sur cette base-là, il n’est pas possible de faire un copier-coller d’un processus vue chez quelqu’un d’autre.  

Rien ne vaudra jamais l’action

Depuis que je suis petite, je vois mon père plongé la tête dans les bouquins. Souvent, lorsqu’il veut entreprendre quelque chose de nouveau il commence par lire sur le sujet en question. Et la différence entre les expériences qui réussissent et celles qui ne voient jamais le jour, c’est ce qu’il fait après la lecture. 

L’action est indispensable, et ce même si vous trouvez les meilleurs conseils sur internet. Si vous lisez constamment des articles ou des conseils mais que vous ne passez jamais à la pratique, vous n’avancerez jamais ! Acceptez-le dès maintenant pour avoir la force de passer à l’action dès demain. L’action doit être sur les To Do List de chacun de vos objectifs sinon cela reste des projets qui n’aboutissent jamais.  

C’est monnaie relativement courante en ce moment de tomber sur une formation qui prometsur sa page de ventequ’en franchissant le cap de l’achat, tu gagneras du temps dans les objectifs que tu t’es fixé. Et vous savez quoi ? Parfois c’est de l’argent jeté par les fenêtres parce que sans pratique et sans adaptation, vous n’avancez pas. A un moment ou a un autre, vous devez prendre le temps d’investir dans l’action. C’est de l’implication, c’est prenant mais on ne peut plus indispensable.

Et dans une société où les conseils sont omniprésents on a de plus en plus tendance à penser que grâce à l’action des autresen l’occurence ceux qui donnent les conseilson est exempté de cette étape. Ne faites pas cette erreur. Passez à l’action. 

Vers une nouvelle utilisation du conseil

Je ne suis personne pour vous donner des conseils sur la manière d’utiliser les conseils que vous trouvez sur internet. Par contre, je peux très bien partager la manière dont moi-même, aujourd’hui en tant qu’individu qui veut continuer à grandir et à apprendre, utilise ces conseils.

  • J’analyse la source : c’est définitivement la première chose que je fais une fois que j’ai effectué une première lecture afin d’en savoir un peu plus sur l’expertise de l’auteur. Cela permet de faire un premier tri.
  • J’analyse le contenu : ce n’est pas parce que l’auteur est légitime que tout ce qu’il écrit est bon à prendre. C’est pour cela que je n’hésite pas à croiser les informations avec celles que j’ai déjà. Cela permet de faire un deuxième tri.
  • Je transpose à ma situation : mon blog est probablement très différent du blog sur lequel je lis l’article en question et les conseils qu’il donne ne sont donc pas forcément applicable à ce que je fais. Typiquement, en fonction de ma cible, la promotion ne sera pas la mêmeet ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres possibles. Cela permet de faire un troisième tri. 
  • Je teste sur mon blog : les conseils qui me semblent pertinents à ma propre situation.

Je n’ai pas la science infuse. Et je n’ai pas la prétention de le dire ou de le sous-entendreou en tout cas, je l’espère. Chaque jour, j’apprends – et c’est une chance. Mais je pense qu’aujourd’hui, les conseils sur internet sont à double tranchants. Et pour les gens qui ontcomme moigrandi avec, on a peut-être plus de mal à les remettre en cause ou à prendre du recul par rapport à ces derniers. 

Aujourd’hui, j’ai surtout envie de vous dire deux choses. Premièrement, il n’y a rien de plus essentiels que de faire ses propres expériences. Et deuxièmement, utilisez ce que vous trouvez en portant une attention particulière aux facteurs qui pourraient influencer les conseils que vous lisez dans le but de les expérimenter au mieux.

Comment bien utiliser les conseils disponibles sur internet ? Un article avec une réflexion qui vaut le détour

Attention, cet article n’est que les notes de l’épisode de podcast 058 – La vérité sur les conseils disponibles sur internet. La version audio est probablement plus complète.

2 commentaires sur “La vérité sur les conseils sur Internet

  1. Réflexion tout à fait puissante, étonnante et l’âge de l’auteur est indiqué, quelle surprise
    !
    C’est à comparer bien sur avec ce qui aurait pu s’écrire il y a une quarantaine d’années et je n’ai aucun doute à ce sujet :Internet permet un échange d’expériences qui ne peut qu’être profitable.
    Il est toujours possible également de revenir à des auteurs classiques en parallèle et il est sans doute excellent de lire une dizaine de livres en parallèle.
    Mais je prétends que ce qui est vécu de nos jours n’a pas de correspondance avec un passé même proche. L’époque actuelle est plus riche et plus stimulante.

Laisser un commentaire