Pratiquer la gratitude : le positif à l’état pur

On a cette mauvaise tendance en tant qu’humain de se rendre compte de la chance que l’on a, une fois qu’elle disparaît. Par ailleurs, pour tirer du positif de quelque chose, il faut d’abord avoir la capacité de le voir. Très souvent, c’est une question de point de vue – ou alors de perpective. Et honnêtement, je pense que la pratique de la gratitude est une réponse très concrète à « ce problème ».  

La gratitude, c’est quoi ?

La gratitude, une définition simple

Avant de rentrer dans le vif du sujet, un petit point définition s’imposehistoire de savoir de quoi on parle #AccroeAuDico. Avoir de la gratitude pour quelque chose, c’est être reconnaissant. Il est aussi possible d’appeler cela autrement. En terme d’exemple, Florence Servan Schreiber appelle cela des « kifs ». Par ailleur, l’idée reste la même : il s’agit de savourer ce que l’on possède. 

Ceci étant dit, c’est extrêmement théorique comme approche – ok, je le reconnais, c’est le but de la définition – et s’y arrêter n’a guère beaucoup de sens. 

Pratiquer la gratitude, une autre définition

En quelque sorte, en pratiquant la gratitude, on se rend compte de la vraie valeur des choses. Pratiquer la gratitude, c’est donc se donner une chance de reconnaître la valeur de ce qui nous entoure et de ce que nous vivons. 

Pratiquer la gratitude permet généralement de voir des événements sous un autre jour, comme par exemple pour en tirer du positif alors qu’à première vue ils ne le sont pas. Mais cela peut aussi permettre de réaliser où l’on est et donc par la même occasion d’ouvrir les yeux sur des choses qui sont déjà présentes dans notre vie mais qu’on ne voyait pas vraimentet cela peut être pour pleiiiiiiin de raisons différentes.  En fait, pratiquer la gratitude c’est en quelque sorte reconnaître la valeur de choses et surtout les apprécier bien plus. 

Un exemple concret est disponible dans l’épisode de podcast. 

Personnellement, la première fois que je suis tombée sur ce conceptou pour être plus précise, que j’en ai entendu parler puisque c’était dans un épisode de podcastc’était par rapport à la positivité. Autrement dit, la gratitude et la pratique de celle-ci est une entrée comme une autre pour travailler sur son état d’esprit et donc sa positivité. Mais aujourd’hui, c’est une habitude que j’ai entièrement intégrée dans mon quotidien et cette dernière m’apporte énormément. 

Comment pratiquer la gratitude ?

Internet regorge d’articles parlant des bienfaits de la gratitude. Mais honnêtement, je pense que vous les écrire noir sur blanc n’auraient aucune utilité parce qu’il faut le vivre pour le comprendre. De plus, nous vivons tous les expériences différemment alors autant ne pas parler de résultats que vous ne rencontrerez peut-être jamais. 

Tout ceci pour dire que je ne vous parlerais pas des avantages de cette pratique ou de ces résultats mais plutôt de la manière dont je vous conseille de la mettre en oeuvre dans votre quotidien. D’avance gardez en tête que ce sont simplement des propositions. Libre à vous de réinventer la pratique pour qu’elle vous corresponde au mieuxévidement #MerciSherlock.

Pratiquer la gratitude avec la journalisation

C’est loin d’être la première fois que je vous parle de journalisationou « journaling » en anglaismais je suis bien obligée de commencer par là puisque cela a été ma porte d’entrée avec cette pratique. 

Comme l’indique le terme, la journalisation c’est le fait d’écrire dans un journalmerci pour cette explication on ne peut plus logique #AccroeAuDico. Il existe beaucoup de genres de « journaux » différents en fonction de l’objectif que vous avez et de la raison qui vous pousse à écrire. Et évidemment, dans le cadre de cet article, je vais vous parler du journal de gratitude. 

L’idée est simple : écrire un nombre de faits dont vous êtes reconnaissant de manière quotidienne ou hebdomadaire. L’important ici c’est la régularité. Et donc ce qui pourrait être intéressant c’est d’en faire une habitude. Le tout est de trouver comment l’implanter dans votre routine. Personellement, j’ai commencé dans le cadre d’un challenge où je devais le faire pendant 30 jours au quotidien et, grâce à cela, c’est devenu plus ou moins un réflexe d’écrire. 

Un exemple concret est disponible dans l’épisode de podcast. 

Par ailleurs, si vous ne souhaitez pas vous restreindre à ce point avec un carnet dédié à cette pratique, vous pouvez très bien combiner cela avec un autre genre de journal. 

Article lié : pourquoi et comment pratiquer le journaling

Pratiquer la gratitude liée à une activité quotidienne

C’est très possible que vous ne soyez pas très « journal ». Tout le monde n’a pas forcément envie d’écrire ou de prendre le temps de le fairece que je peux totalement concevoir. La bonne alternative dans ce cas-là est alors de pratiquer la gratitude en la liant à une activité quotidienne. 

Un exemple concret est disponible dans le podcast. 

Article lié : Changer sa vie par les habitudes 

Pratiquer la gratitude avec un guide

Commencer une nouvelle activité et implanter une nouveauté dans son quotidien n’est pas toujours facile. Et rien ne vous oblige à faire cette expérience sans guide. Si vous préférez le faire avec un semblant de chemin ou une piste pour vous lancer dans cette nouvelle aventure, il existe des solutions. Par exemple, certaines marques de papeterie proposent des carnets de gratitude avec des questions ou des sujets quotidiens. De nos jours, il existe également des applications pour vous guider dans ce sens. 

En bref, vous pouvez décider de ne pas vous lancer dans l’inconnu seul. Vous pouvez décider d’être accompagné. Et il existe énormément de moyens pour ce faire en fonction du support que vous souhaitez, du genre de guide que vous voulez, … 

Pratiquer la gratitude en s’ouvrant aux autres

La gratitude n’est pas obligée d’être un activité que l’on fait pour soi-même et avec soi-même uniquement. Certes, vous pouvez opter pour de la pratique de la gratitude en étant guidée, mais vous pouvez aussi décider de pratiquer en vous ouvrant aux autreset ce sont bien deux choses différentes

Vous pourriez par exemple remercier directement les personnes concernées. En remerciant, vous reconnaissez la valeur des choses, des gens, de leur action et donc oui, c’est une forme de gratitude. 

La pratique de la gratitude n’est pas obligatoirement une pratique solitaire. 

La gratitude, c’est possible même pour les plus méfiants

Honnêtement, la première fois que j’ai entendu parler de ce concept je me suis dis : encore un truc bidon de développement personnel qui ne fonctionnera pas. Mais en fait, il faut parfois se laisser porter par le truc pour comprendre l’engouement des gens autour de ce dernier. 

Comme je vous le disais ci-dessus, nous sommes tous différents. Nous avons chacun notre passé, nos objectifs, nos envies, notre fonctionnement et une situation n’est pas l’autre. Sur cette base-là, il n’est pas possible de faire un copier-coller d’un processus vu chez quelqu’un d’autre.  Et c’est exactement pour cela que je ne veux pas vous « vendre » des résultats dans cet article. Ce n’est qu’en testant que vous pourrez comprendre. 

Appelez cela autrement si vous voulez. Pratiquez cela autrement si vous voulez.  Ce qui compte c’est que ce que vous vivez et non comment vous l’appelez ou comment vous le pratiquez. 

Le plus important par dessus tout c’est de le faire pour vous. Vous devez le faire avec un minimum de volonté pour y croire et laisser le « pouvoir de la gratitude agir sur vous »mdr, cette phrase est un peu particulière quand même, je le reconnais

Peu importe la manière dont vous décidez de pratiquer la gratitude, vous devez prendre conscience de ce que vous avez et en être reconnaissante. Prendre conscience qu’il y a aussi des bonnes choses qui vous arriventet que dans la majorité des cas, ça permet même de voir qu’il y a plus de positif que de négatif

Un esprit, ça se nourrit. Et vous êtes responsable de ce que vous lui donnez à manger. Faites en sorte que ce soit du positif et de la bienveillance pour lui permettre d’avancer dans le bon sens. Et sachez que plus vous le nourrissez de ça, plus vous aurez la possibilité de voir les événements directement de manière positive. Ça va devenir une habitude et un réflexe sans remise en question constante.

Attention, cet article n’est que les notes de l’épisode de podcast 060 – Pratiquer la gratitude. La version audio est probablement plus complète.

Pratiquer la gratitude peut vous aider dans votre vie. Et c'est pour cela que cet article va vous aider. Prenez votre vie en main et pratiquez la gratitude des maintenant.

Laisser un commentaire