Tout savoir sur l’inspiration (F.A.Q)

L’inspiration, ça va et ça vient. L’inspiration est comparable à une vague s’échouant sur la plage. Par contre, je pense qu’elle ne s’explique pas forcémentcontrairement à la vague sur la plage. Ou en tout cas, je n’ai pas encore trouvé de théorie applicable à l’inspiration pour expliquer le pourquoi du comment. L’inspiration est personnelle. Et chacun la vit différemment. Chacun peut trouver l’inspiration différemment. 

Par ailleurs, ce n’est pas parce que nous n’avons pas tous la même sensibilité à l’inspiration qu’on ne peut pas en parler. Bien au contraire, c’est toujours intéressant d’avoir une vision d’ensemble faite de plusieurs points de vue divergents. 

Aujourd’hui, j’ai décidé de parler d’inspiration. Et le moyen le plus approprié à mon avis, c’est la Foire Aux Questionsmerci Instagram. Et même si j’ai décidé de détailler un peu les réponses aux questions reçues, je vous conseille vivement d’écouter l’épisode de podcast plus complet et plus spontané pour tout savoir sur ma vision de l’inspiration. 

Est ce que c’est possible d’avoir peur de l’inspiration ?

Sans vouloir rentrer dans un débat philosophique, je pense qu’on peut avoir peur de tout. D’une certaine manière, toute peur s’explique par des événements personnels mais ce n’est pas pour cela qu’on en connaît tous les tenants et aboutissants. 

Un exemple concret est disponible dans le podcast. 

Personnellement, je suis convaincue qu’il faut faire attention aux peurs et aux sentiments qu’on s’interdit d’avoir parce que régulièrement, cela ne fait qu’aggraver le problème. Se laisser le temps et admettre que nos peurs sont légitimes est parfois un premier pas suffisant pour passer au dessus. 

Article lié : La pression de la publication

J’ai peur de la panne d’inspiration, que faire ?

Cette peur, je peux la comprendre parce que je l’ai côtoyée pendant looooongtempsbien trop à mon goût. Et honnêtement, maintenant que je suis passée outre, je me rends compte qu’il n’y a pas qu’une seule manière de la gérer et donc je n’ai pas un conseil général à donner. 

Pour cette personne qui m’a posé la question : peut-être que tu dois apprendre à lâcher prise. Peut-être que tu dois encore plus créer pour avoir plus confiance en ton inspiration. Peut-être que tu dois plus sortir pour découvrir de nouveaux horizons afin de mieux nourrir ton inspiration. 

On en revient un peu à ce que je vous disais dans un article assez récemment : l’inspiration touche à la sensibilité et assez logiquement, elle est unique chez tout le monde. Nous avons tous notre mode de fonctionnement. Nous avons tous nos objectifs. Nous avons tous notre vision des choses. Nous sommes tous uniques et sur cette base-là, je ne peux pas vous donner une seule manière de sortir de la panne d’inspiration ou de quitter cette peur. C’est une construction trop personnelle dont il est question pour donner une théorie générale. 

Article lié : L’organisation et la créativité sont-elles compatibles ? 

Par contre, ce que je peux vous dire c’est qu’en tant qu’humain, on est très doué pour se prendre la tête sur des choses qui ne sont pas encore arrivées. Et donc même si cette peur de la panne d’inspiration est légitime, se rassurer en se disant que ce n’est pas encore arrivé et donc qu’on stresse pour un événement incertain du futur permet parfois de revenir sur terre. En tout cas, moi ça m’a permis de dédramatiser une partie de cette peur pour mieux la gérer par la suite. 

Que faire lorsqu’on traverse une période creuse au niveau de l’inspiration ?

Comme je ne peux pas vous donner une théorie à appliquer à votre vie directement, autant vous donner un exemple de ce que je fais lorsque je traverse ce genre de période. Personnellement, à l’heure actuelle, mes pannes d’inspiration se déroulent en deux phasesmdr, on dirait que même ceci est organisé dans ma vie alors que pas vraiment. 

Quand on n’a plus d’inspiration, la première chose à faire, c’est l’accepter. Se forcer à créer ou nier le problème ne sont pas des solutions – durables du moins. Acceptez, ne perdrez pas votre temps à nier. Changez vous les idées. Oubliez la création. Sortez. Écoutez de la musique. Faites simplement autre chose. Et surtout, autorisez vous à être dans cet état pour mieux l’accepter. Avant la crise sanitaire actuelle, mon truc préféré à faire, dans ce genre de situation, était de réserver un séjour de deux ou trois jourspas forcément loinmais pour être sûr de changer d’air, pour être sûr de changer de quotidien. 

Une fois que le calme est revenu, que vous vous êtes détendu, c’est là que les choses pourront reprendre. Une fois que vous avez fait une vraie pause et que vous avez fait une vraie coupure, vous êtes en condition pour recommencer. Les conditions de reprise sont importantes parce que si vous reprenez trop tôt, vous allez rapidement retomber dans la panne pour manque de temps « hors de l’inspiration ». Ceci étant dit, une fois que vous êtes sûr de votre timing, il faut recommencer à nourrir son inspiration pour raviver la flamme. Le bon moment, vous le sentirez si vous vous écouter. 

Un exemple concret est disponible dans le podcast. 

Et pour relancer cette flamme en question, de nouveau il n’y a pas de secret ou de recette magique. Parfois, c’est se replonger dans ses tableaux Pinterest. Parfois, c’est se chercher de nouvelles sources d’inspiration. Vous êtes le mieux placé pour savoir ce qui vous inspire.

Question basique : Comment trouves-tu l’inspiration ?

Je n’ai pas de réponse toute faite à proposer pour cette question. Il m’est arrivé de m’inspirer de tout et rien. 

Disons pour faire simple que je vois un peu l’inspiration comme un muscle qu’on entraîne et donc je m’assure de lui donner des choses à manger. Je m’assure que les choses qu’il va transformer sont positives. Sur cette base-là, la sélection est extrêmement large. 

Un exemple concret est disponible dans le podcast. 

Est ce que tu postes tout ce que tu crées ? Sinon, comment fais-tu pour « trier » ?

Absolument pas.  Je ne publie pas du tout l’ensemble de mes « créations » pour la simple et bonne raison que certaines choses sont créées pour moi. Assez égoïstement, je tiens à garder une part privée. Parce que finalement, on a tendance à créer bien plus que ce qu’on veut le reconnaître. 

Par contre, ce qui est créé dans le but de publier est toujours publié parce que mon tri a souvent lieu avant la création. J’ai plutôt tendance à me demander si c’est une bonne idée entre la naissance et la concrétisation. Et pour être honnête, j’ai mis en place ce sytème par flemme de perdre du temps. Parce que je trouve que c’est un peu du temps perdu de rédiger un article et puis de ne pas le publier. Et à force de créer du contenu pour internet, j’ai compris comment trier mes contenus efficacement avant de commencer leur concrétisation. 

J’en reviens toujours à me demander : Est ce que cette idée a un sens ? Je me laisse parfois plusieurs jours pour répondre à la question. Et parfois, je saute le pas de la création. Parfois, cela reste une idée abstraite dans mon carnet de noteet je suis très à l’aise avec cette idée

Comment fais-tu pour avoir toujours de l’inspiration pour poster ?

Comme je vous le disais dans l’introduction, je vois un peu l’inspiration comme une vague. Et pour être honnête, je n’ai pas toujours de l’inspiration pour poster. 

Par contre, si j’arrive à poster avec régularité c’est parce que j’ai beaucoup d’avance dans mon contenuou du moins, c’est ce que j’essaie. Je pratique la planification de mon contenu, parce que j’ai une vie trop remplie et imprévisible pour créer avec régularité. Mais je dois aussi reconnaître que l’avantage de cette méthode, c’est que mon rythme de publication n’est pas soumis à mon inspiration du moment. En rendant les deux données indépendantes, je me donne de la liberté pour créer quand je le souhaiteou quand c’est compatible avec mon temps libre

Comment faire quand on en a trop ?

J’envie les personnes qui ont trop d’inspiration. C’est une chance d’avoir le choix. C’est un privilège d’être noyé sous l’inspiration parce que cela veut dire que vous pouvez faire une sélection. Vous décidez de ce que vous allez faire et ce n’est plus votre inspiration qui vous dicte un comportement. 

Cet avantage est à double tranchant. Le risque c’est d’en avoir tellement qu’on finit par ne plus savoir où donner de la tête avec pour conséquence directement le blocage et la création à zéro. Alors ce que  je vous conseille, si vous êtes dans ce cas, c’est d’utiliser votre chance en écrivant vos idées pour ne pas être perdu sous l’inspiration. Avec une vision claire, vous pourrez définir des priorités en fonction de ses objectifs. 

Penses-tu que l’on perd sa communauté lorsqu’on est en panne d’inspiration ?

Honnêtement, non. Parce que les gens peuvent comprendre qu’on est des humainsou du moins, la majorité. Ce n’est pas parce qu’on commence à créer du contenu qu’on subit une transformation physique particulière qui fait qu’on a plus de sang qui coule dans nos veines. Les gens peuvent comprendre qu’on a des faiblesses comme euxje pense même que cela peut les rassurer

Par contre, ce qui peut tuer votre engagement, c’est une looooongue période sans publication. Et ce sont bien deux choses différentes parce que dans vos phases d’inspiration vous pourriez faire en sorte de créer des jokers afin de continuer à publier lorsqu’elles disparaissent. 

Un exemple concret est disponible dans le podcast. 

Comment définir un rythme de publication quand on est pas sûr de son inspiration et de sa fiabilité dans le temps ? 

Un mot : planifier. 

Un exemple concret est disponible dans le podcast. 

L’inspiration est un sujet qui mérite bien plus qu’un épisode de podcastquelque soit sa forme d’ailleurs. Mais c’est une manière comme une autre de vous en parler afin de vous amener au coeur de la création. Et j’espère que ce partage est réussi. 

Vous pouvez être plus inspiré ! Avec cet article, vous allez développer votre créativité.

Attention, cet article n’est que les notes de l’épisode de podcast 064 – Tout savoir sur l’inspiration. La version audio est probablement plus complète.

2 commentaires sur “Tout savoir sur l’inspiration (F.A.Q)

  1. Tout à fait ça : Trop d’inspiration tue la création… On commence plein de trucs, que l’on ne finit pas pour commencer un autre truc… Le veritable cercle vicieux !!!!
    Alors, le planner, j’ai commencé il y à à peine 3 semaines… Je le suis encore à peu pres. Mais pour combien de temps ? Je me connais 😉 Le retour aux habitudes est une autoroute.
    Merci de partager tes points de vue sur l’inspiration. Cela m’intrigue toujours. Je me demande comment quelqu’un qui a peur du manque d’inspiration voudrait tenir un blog. Pour moi, c’est simplement se compliquer la vie… En meme temps, le contact avec ses lecteurs est fort sympathiques., même s’il n’est que virtuel.
    Bises et bonne semaine.

    1. C’est exactement ça : sans structure l’inspiration peut aussi être nocive, particulièrement quand on en a trop. Mais concernant la planification, je pense qu’il n’y a que toi qui peut faire en sorte que ce soit une habitude qui soit encrée dans le temps.

      Ceci étant dit, je suis convaincue que ce n’est pas parce qu’à un moment très précis, on a peur de manquer d’inspiration que c’est incomptable avec la création de contenu. Bien au contraire : cela pousse à sortir de sa zone de confort et parfois faire face à une peur permet de la réduire ou même de la faire disparaitre – et personellement, cela a été mon cas. Sortir de sa zone de confort est compliqué. Mais ce n’est pas pour cela qu’il ne faut pas le faire.

      Bonne fin de semaine 🙂

Laisser un commentaire