6 conseils pour développer son autodiscipline

Est ce que c’est cliché si je vous dis que l’autodiscipline est indispensable pour avancer ? Est ce que c’est cliché si je vous dis que c’est grâce à l’autodiscipline que j’arrive à avoir une vie sociale, une vie scolaire et une vie professionnelle en même temps ? Probablement. Mais je dois bien reconnaitre que c’est la véritéenfin, c’est une partie

Article lié : Faut-il de l’autodiscipline pour réussir ?

Quoi qu’il en soit, je suppose que si vous êtes icien train de lire ce merveilleux articlec’est que d’une manière ou d’une autre, vous êtes convaincue que c’est quelque chose que vous devriez avoir dans votre vie. Et pour y arriver, il faut voir la construction de son autodiscipline comme un processus en plusieurs étapespromis, c’est testé et approuvé

Pour développer son autodiscipline, il faut savoir pourquoi

L’autodiscipline est un outil ou même une compétence. Par ailleurs, pour que le développement de cette dernière ait du sens, il faut savoir pourquoi vous le faites. 

L’autodiscipline est un choix et vous devez savoir pourquoi vous le prenez. Vous devez avoir un plan. Vous devez avoir une raison de construire votre autodiscipline. Trouvez la et notez la dès maintenant dans un endroit que vous ne pourrez pas oublier parce que c’est une information qu’il faut avoir sous les yeux assez régulièrement. Soyez honnête avec vous-même et trouvez un sens à ce que vous faites. Savoir pourquoi on fait les choses est primordial pour les faire avec sens et pas simplement « parce qu’il faut » ou parce qu’on « a vu que ». 

De plus, savoir pourquoi on fait les choses permet une remise en perspective dans les moments difficiles et c’est ce qui peut faire la différence lorsqu’on se demande s’il est temps d’abandonner. En cas de problème de motivation, revenir à la raison qui a fait qu’on a commencé l’activité en question permet généralement de … raviver la flamme – ou du moins, de s’y remettre. C’est particulièrement le cas quand le résultat attendu se fait attendre et n’est pas aussi rapide qu’imaginé. 

Définir des domaines prioritaires

On ne peut pas changer l’ensemble des habitudes qui composent sa vie du jour au lendemain. Et pour l’autodiscipline, c’est exactement pareil. On ne peut pas construire une autodiscipline durable sans définir un ordre de priorité. Votre vie est forcément faite de plusieurs domaines : vie sociale, vie scolaire, vie personnelle, vie professionnelle, domaine financier, domaine de la santé … En bref, vous avez forcément des critères pour la compartimenter. 

Définir un domaine sur lequel vous allez commencer à construire votre autodiscipline vous permettra de n’avoir qu’un élément sur lequel vous concentrer. En faisant cette hiérarchisation, c’est comme si vous choisissiez la tâche unique plutôt que le multitâche. Et inévitablement, vous avez bien plus de chance de réussir à développer votre autodiscipline dans cette optique-là. 

Il est également important de noter qu’en cherchant à developper votre autodiscipline dans un domaine précis de votre vie vous apprendrez des choses sur votre propre manière de fonctionner. Et par la suite, vous aurez peut-être un processus de construction plus adapté à vos besoins qui vous fera gagner du temps lors du développement de l’autodiscipline à d’autre domaine de votre vie. 

Pour développer son autodiscipline, la régularité est la clé

La construction de l’autodiscipline, doit à mon avis être vue comme le fait de construire un muscle. Pour être de plus en plus musclé, il faut s’entraîner encore et encore avec régularité et pour l’autodiscipline, c’est exactement pareil. Il faut trouver un système qui va faire en sorte que vous allez travailler ce point quotidiennement pour qu’il se renforce jour après jour. C’est en sollicitant votre autodiscipline, en la mettant à l’épreuve, que vous la renforcerez. Disons que c’est quelque chose que nous avons tous en nous mais qu’il faut l’activer. Chez certain elle est déjà activée et un peu plus avancée dans le développement mais ce n’est jamais irrémédiable.

Voir votre autodiscipline comme un muscle veut également dire qu’à un moment ou à un autre, vous allez faire face à des niveaux de résistance. Dans certains domaines de votre vie, vous aurez plus de mal à appliquer l’autodiscipline mais ce n’est qu’en se forçant à pratiquer que vous améliorerez vos compétences à ce niveau.

Développer son autodiscipline par le renforcement positif

Je m’en rends compte de plus en plus : il est extrêmement rare que tout soit noir dans une vie. Souvent, cela dépend de la manière dont on voit les choses – autrement dit, c’est une question de perspective. Les hauts et bas, ça arrive à tout le monde mais pendant les bas, rappelez-vous qu’il n’y a pas que ça ! Prendre le temps de reconnaîtrevotre parcours, et d’appréciez ce que vous avez et où vous êtes, c’est se donner une chance de voir le côté positif de votre évolution. De cette manière, on se rend parfois compte qu’on est bien plus loin que ce qu’on pensait, qu’on avance bien plus que prévu et ça fait du bien. 

Soyez fier de vous ! Vous avez le droit d’être fier de vous, c’est même indispensable. Autorisez-vous à l’être, prenez ce droit et utilisez-le !

L’autodiscipline est dure à construire. C’est un travail pour soi-même presque contre soi-même pour renforcer une partie qui est déjà en soi. Et oui, c’est un vrai travail de fond. Une manière de se motiver à mettre en place une telle chose dans sa vie est d’utiliser le renforcement positif.

Autrement dit, vous vous récompensez à chaque pas que vous faites. Et ceci à deux avantages certains. D’un côté, vous vous forcez en quelque sorte à vous lancer dans l’aventure. Vous avez une sorte de lumière tentante au bout du tunnel à chaque étape de l’avancement vers l’autodiscipline. De l’autre, vous vous obligez à suivre vos progrès en la matièrece qui est extrêmement important avec les objectifs que l’on se fixe, quels qu’ils soientpuisque vous êtes obligé d’avoir des indicateurs pour vos récompenses.

Développer son autodiscipline par son environnement

Votre environnement reflète une partie de vous. Votre environnement peut déteindre sur vous et inversement. Assez logiquement, vous pouvez donc utiliser votre environnement pour vous aider dans la construction et le développement de l’autodiscipline. 

Vous pouvez avoir un environnement propice à l’autodiscipline. Et ceci est possible de pleiiiiiiin de manièreà vous de choisir en fonction de votre objectif et de votre fonctionnement

  • Vous pouvez épurer votre environnement de toute distraction
  • Vous pouvez avoir un rappel présent dans votre environnement constamment 
  • Vous pouvez trouver un environnement social propice au changement avec des gens qui vous soutiennentrien de vous oblige à faire de travail seul.

Pour développer son autodiscipline, il faut de la flexibilité

Ce n’est pas parce que vous cherchez à développer ou construire votre autodiscipline que vous devez devenir totalement rigide. Ce n’est pas parce que vous décidez d’avoir plus d’autodiscipline que vous devez devenir une machine sans coeur. Rien ne vous oblige à garder la tête dans le guidon constamment. Ça n’est pas de l’autodiscipline mais de l’autoenfermement. Tout est toujours une question d’équilibre.

A mon avis, l’équilibre est atteint dans la construction d’une certaine autodiscipline lorsque vous faites plus de choses qui vous rapprochent de vos objectifs en gardant une « vraie vie » pour autant. L’autodiscipline doit être un plus positif dans votre vie et non l’inversesinon cela n’a strictement aucun sens de commencer la démarche.

De plus, en étant réaliste, on se rend rapidement compte que c’est absolument impossible d’être constamment discipliné. Autant s’autoriser à être flexible dès le début pour construire un équilibre durable.

Développer son autodiscipline pour avancer dans la vie, c'est possible grace à cet article remplit de conseil. #organisation #lifestyle #selfcare.

L’autodiscipline est une manière parmi tant d’autres d’avancer dans la vie. Personnellement, je suis convaincue qu’elle est indispensable mais ce n’est que parce qu’elle correspond à mon mode de fonctionnement et qu’il a fait ses preuves dans ma vie. L’autodiscipline n’est finalement pas mieux que la motivation ou que le fait de simplifier son quotidien. L’important, c’est de trouver un mode de fonctionnement qui vous correspond. 

Laisser un commentaire