3 manières de partager son contenu via une newsletter

En tant qu’humain, on est très fort pour se trouver des excuses – et ça, je vous le dis assez régulièrement. Dans mon cas, cela s’est manifesté dans plein de situationsdont le lancement de ma newsletter. Et l’excuse en question était très claire : lancer une newsletter pour dire quoi ? Quel contenu partager dans ma newsletter ? Comment construire une newsletter quand on tient un blog ? Et aujourd’hui, je n’ai pas une réponse à vous proposer mais bien trois. 

Dans le cadre de cet article, je prends souvent le cas concret d’une blogueuse – ou d’un blogueur – qui cherche à partager son contenu via sa newsletter. Ceci étant, chaque option donnée dans cet article peut être adaptéeet c’est exactement ce que je fais quand je ne cherche pas à partager mes articles de blog mais plutôt mes épisodes de podcast

Article lié : Pourquoi lancer une newsletter immédiatement 

D’un point de vue pratique, avant de commencer, sachez que le programme que j’utilise pour envoyer mes newsletters est Sendienblue et je vous le recommande vivement si vous cherchez quelque chose de simple pour débuter.

Un avant goût 

A l’heure actuelle, les articles de blog perdent quand même pas mal la côte. Ils sont parfois trop prenant pour notre mode de vie et donc on « ne prend plus le temps de les consommer ». J’adore lire des articles de blog et pourtant, je me rends bien compte que j’en lis beauuuuuuucoup moins qu’avantprobablement parce que je trouve qu’écouter un podcast est plus adapté à mon mode de vie actuel. Ceci étant dit, lorsqu’arrive un avant goût dans ma boîte mail, il y a déjà plus de chance que je lise l’article qui est mis en avant. 

Un avant goût est un moyen de mettre en avant son contenu. Et lorsque vous le faites, surtout n’oubliez pas de mettre un appel à l’action avec le lien du contenu en question. Parfois, les gens ne prennent pas le temps de lire mais ce n’est pas pour cela qu’ils n’en n’ont pas envie. En leur fournissant un avant goût, vous leur donnez une raison de plus de prendre le temps de vous lire. 

Dans la même optique, c’est totalement possible de décider de faire un résumé d’un article plutôt qu’un avant goût. C’est une autre manière de convaincre le lecteur de consommer votre contenu. Et parfois, en lui donnant toute l’information sans filtreen version raccourcie, ça le pousse à aller lire l’article ou le contenu initial pour en découvrir les subtilités. 

Une astuce pratique 

J’aime la théorie. En fait, je pense même que j’adore ça. Je suis convaincue que dans beaucoup de cas, avoir de solides bases théoriques permet de mieux approcher la partie pratique. Et très souvent, lorsque je traite un thème dans mes articles ou lorsque que je tente de répondre à une question dans mes épisodes de podcast, je parle de la théorie. Effectivement, régulièrement, il y a quelques conseils pratiques. Mais disons que ce n’est pas proportionnel. La raison est relativement simple : la pratique évolue bien plus vite que la théorie. Et pourtant, je veux faire en sorte que mon contenu soit assez « froid » et puisse être consomé plusieurs mois après sa sortie. 

J’adore la théorie mais je suis aussi une fan d’outils en tout genre. J’adore découvrir de nouvelles applications qui pourront m’aider pour tel ou tel aspect pratique. Et étant donné que ce sont des facteurs qui varient régulièrement, c’est pratique d’en parler en newsletter. Mais les outils ne sont qu’une manière parmi tant d’autres de donner la partie plus « pratique » d’une question. A vous de vous approprier ce conseil théorique pour transmettre au mieux vos savoirs pratiques. 

Et encore une fois, dans ce cas-ci, vous pouvez partager le lien vers votre article qui explique la théorie du contenu de votre newsletter. C’est une autre manière d’amener directement le lecteur sur votre blogou sur un autre support

Créer un Freebie 

Un freebie est un élément vendu très bas ou donné gratuitement. C’est un élément de marketing qui est souvent utilisé pour augmenter les ventes d’un produit complémentaire. L’idée est de créer un outil qui pourra être utile au lecteur – sur base potentiel du contenu déjà produit. Par exemple, dans mon article « comment faire un shooting photo efficace », j’ai intégré comme freebie une « check list » à l’article. 

Une newsletter peut-être l’endroit idéal pour offrir un freebie et par la suite, expliquer comment vous l’utilisez concrètement. Les freebies ne sont pas que des cadeaux de bienvenue ou des cadeaux pour « inciter les gens à s’inscrire ». Cela peut être un contenu à part entière à partager dans sa newsletter. Pas plus tard que la semaine dernière, par exemple, j’ai envoyé une newsletter pour expliquer comment j’arrivais à garder une régularité et en partageant mon outil, j’en ai donné une version PDF. Le tout bien évidemment avec un lien vers le contenu d’un épisode de podcast. 

En créant un freebie qui répond aux besoins de votre personne cible, vous donner une nouvelle forme à votre contenu et donc, vous vous donner la possibilité qu’il soit simplement plus consommé.

Une newsletter est un support de contenu à part entière et ce dernier offre des possibilités presque infinies. Cet article n’est qu’un petit partage de ce que vous pouvez faire lorsque vous avez une newsletter en plus de votre blog. Ceci étant, il est quand même vivement conseillé de développer ses propres formats pour apporter une vraie valeur ajoutée à votre audience. Ces formats doivent correspondent aux besoins de votre cible, en prenant en compte vos objectifs.

2 commentaires sur “3 manières de partager son contenu via une newsletter

  1. Coucou,
    En lisant cet article, je réalise que je ne reçois pas tes newletters, je reçois juste les publications d’articles.
    est-ce à dire que tu maintiens deux listes d’abonnées ? Ou est-ce parce que je suis inscrite via WP ? Ou autre ? Bref cela m’intrigue.
    Bises
    Lilie

    1. Coucou,
      A mon avis, c’est parce que tu t’es inscrite via WordPress. WordPress a son propre mode de fonctionne qui envoie des alertes lorsque je publie des articles. Je n’ai pas encore trouvé comme fusionner les deux (et pourtant j’y travaille).
      Mais je pense que je réponds un peu tard à ton commentaire puisque je viens de voir passer ta réponse à ma newsletter de vendredi. 🙂

Laisser un commentaire