Les habitudes qui ont changé mon utilisation du téléphone

Notre vie est de plus en plus entourée d’écrans. On vit parmi des vitres de verre. Et si on ne met pas des limites, ces petits écrans peuvent rapidement prendre beaucoup trop de place quitte même à nous faire passer à côté de la vraie vie

Pendant bien trop longtemps, j’ai passé bien trop de temps chaque jour sur mon téléphoneou sur mon ordinateur. Aujourd’hui, c’est bien différent et c’est parce que mes habitudes ont changé. Aujourd’hui, j’utilise différemment mon téléphone. 

Remise en question  

Alors oui, ça peut paraitre bizarre comme habitude. 

Mais la remise en perspective de son utilisation de ce petit écran peut-être constamment nécessaire. Ce n’est pas parce qu’on a un déclic à un moment et qu’on décide de réduire son temps d’écran qu’on n’y pense plus jamais. D’ailleurs, je pense que c’est le contraire. Une fois qu’on a réalisé ce que représente RÉELLEMENT le temps passé à utiliser cet écran, on a encore plus envie de le remettre en question régulièrement. 

Lorsque vous êtes sur votre téléphone, c’est du temps et de l’énergie. Parfois, c’est justifié d’utiliser ses deux ressources et parfois ça l’est un peu moins. Par exemple, est-ce que vous avez réellement besoin de passer une heure par jourou plus sur Instagram ? Est-ce que cela sert vos objectifs ? Est-ce que cette heure en question ne serait pas mieux utilisée si vous faisiez autre chose ? Chacun a sa propre notion d’essentielle donc personne ne peut répondre à ces questions à part vous. Vous devez trouver vos propres réponses pour avoir votre propre prise de conscience. 

Concrètement, plusieurs fois par mois, je vérifie que le temps que je passe sur mon téléphone est « justifié ». Je vérifie que je ne suis pas TROP sur une application. Je vérifie que mon téléphone n’est pas TROP une distraction nocive. C’est comme un petit check avec moi-même pour être sûre que la manière dont j’utilise mon temps est pertinente avec mes objectifs. 

Supprimer les notifications 

Ça fait un moment maintenant que j’ai osé couper les notifications de mon téléphone. C’était la révélation de l’année 2019 ! J’avais enfin osé supprimer toutes les notifications intempestives qui impactaient ma concentration. J’ai gardé uniquement ce que j’estimais « l’essentiel »et ça je l’ai défini pour moi-même, car nous en avons tous une vision différente. Honnêtement, je ne pourrais pas m’imaginer les rallumer. 

C’est extrêmement libérateur de couper les notifications, car vous reprenez le contrôle de l’utilisation que vous faites de votre téléphone. Je me suis rendu compte que ces petites bulles me dictaient des comportements – je n’allais plus sur mon téléphone par but, mais par obligation

En les coupant, je décide quand j’utilise mon téléphone et ce n’est plus cet écran qui passe son temps à clignoter qui me dicte un comportement. Je suis plus consciente de mon utilisation. 

Utiliser le mode « ne pas déranger » 

Ça, c’est un peu le niveau supérieur du précédent. Dans le point précédent, je réduis le nombre de petites bulles que j’autorise à m’atteindre alors qu’avec le mode « ne pas déranger », je me mets moi-même dans une bulle. D’un coup, on estpresquecoupé du monde. 

J’utilise ce mode quand je dois être réellement hyper concentrée sur ce que je faispour accomplir un travail en profondeur. Très souvent, dans les journées qui sont dédié à Carnet Pétillant, je suis en mode « ne pas déranger » toute la matinée parce que c’est à ce moment-là que je rédige mes articles ou que je construis d’autres projets. Et ce n’est pas pour rien que c’est le matin : c’est parce que je sais que ce sont les moments où j’ai le plus de disponibilité mentale alors je veux les rentabiliser au mieux. 

Lorsqu’on commence à utiliser ce mode, on peut avoir peur « de passer à côté de quelque chose d’important ». Encore une fois, nous aurons tous une définition différente de ces choses en question, mais dans de nombreux cas, vous pouvez définir des exceptions qui feront sonner votre téléphone. Par exemple, si vous avez un iPhone, vous pouvez ajouter un contact en favoris et uniquement pour ces personnes, votre téléphone sonnera. Mais vous pouvez aussi définir un mode plus large qui permet aux gens, s’ils appellent deux fois de suite dans un laps de temps très court, de vous atteindre malgré la restriction. Tout ça pour vous dire qu’avoir peur de passer à côté d’une information importante est relativement « normal » dans un mode où l’on est poussé à être toujours connecté. 

Mais où sont vos priorités ?

Fixer un temps de réponse 

Ce n’est pas parce que vous décidez d’avoir une autre utilisation de votre téléphone que vous devez vous couper du monde. Certes, c’est une option, mais c’est loin d’être la seule. 

Une manière de trouver un équilibre est de définir un temps de réponse en fonction du canal qui est utilisé pour vous joindre. 

  • En combien de temps allez-vous donner une réponse sur les réseaux sociaux ? 
  • En combien de temps allez-vous donner une réponse par mail ?
  • En combien de temps allez-vous donner une réponse par sms ? 
  • En combien de temps allez-vous donner une réponse par appel ? 

Définissez-les pour vous, mais aussi pour les autres. De cette manière, non seulement vous n’êtes plus constamment obligé d’être sur votre téléphone parce que vous avez une certaine marge de manoeuvre. Mais en plus, ceux qui essaient de vous joindre sont au courant de votre délai de réponse et ça permet de limiter les frustrations. 

La seule contrainte, c’est qu’il faut contrôler les gens qui ont accès aux différents canaux afin d’être sûr de pouvoir maintenir ces délais de réponse. Personnellement, j’estime qu’un numéro de téléphone est plus privé qu’une adresse email alors j’essaie de le préserver au maximum. De cette manière, quand on me contacte sur mon numéro, je peux me permettre d’être plus réactive. 

Utilisez mieux votre téléphone pour avancer plus sur vos projets

Les téléphones sont presque omniprésents à l’heure actuelle dans notre vie, mais ce n’est pas une raison pour « perdre le contrôle » et se laisser vivre comme s’ils n’allaient jamais modifier quoi que ce soit. Soyez conscient de votre utilisation et faites en sorte qu’elle soit positive.

Laisser un commentaire