Quand c’est une priorité, tu trouves le temps

24. C’est le nombre d’heures dont nous disposions tous dans une journée. Alors qu’allons-nous en faire ? Et si on arrêtait un peu de se mentir et qu’on affrontait la vérité …  Quand c’est une priorité, tu trouves le temps – mais peut-être aussi que tu as trop de priorités.

Nous avons tous le temps 

Il y a peu de choses dont je suis sûre à 100%. Par contre, je sais que nous avons tous le temps. Nous avons tous 24 heures par jour jusqu’au dernier de notre vie. Nous ne savons pas à l’avance combien de temps nous avons. Par contre, on sait qu’on en possède. Même si une partie de l’équation est inconnue, on en comprend l’idée générale. Nous sommes tous en possession de cette ressource rare et limitée : le temps. 

Et donc quand on se retrouve face à quelqu’un qui dit qu’il n’a pas le temps, en réalité, on peut comprendre deux choses. D’un côté, on peut comprendre qu’il n’a pas le temps pour nous. De l’autre, on peut en déduire qu’il se créer un problème parce que tout le monde a le temps. S’il a le temps de vous dire non, ça veut dire qu’il est encore en vie et donc qu’il possède du temps. 

Un exemple concret est disponible dans l’épisode. 

Trouver le temps n’est pas un problème 

Comme nous avons tous 24 heures dans nos journées jusqu’au dernier jour de notre vie, nous possédons le temps. Certains le rentabilisent mieux que d’autres. Certains l’utilisent mieux plus que d’autres. Mais ce n’est pas parce qu’on arrive à mieux utiliser le temps qu’on en obtient plus. 

Nous avons tous du temps. C’est toujours une ressource rare et limitée. Quoi qu’on fasse, le temps s’écoule. On ne peut pas arrêter le temps. On ne peut pas l’économiser. On ne peut pas remonter le temps. En bref, le temps n’est pas le problème parce qu’on est tous logés à la même enseigne : nous avons tous 24 heures dans nos journées jusqu’à la dernière de notre vie. 

Trouver le temps n’est pas un challenge. Nous l’avons. Par contre, c’est décider ce que nous allons en faire qui est souvent le plus difficile. Justement parce qu’il est rare et limité. La seule prise que nous avons sur lui, c’est son attribution. C’est une chose qu’il faut reconnaître : nous avons cette liberté de choisir ce que nous allons faire de notre temps. 

Parce que souvent, ce sont les priorités le problème 

Alors la vraie question ce n’est pas de savoir si vous avez le temps, mais plutôt ce que vous faites de celui que vous possédez déjà. 

Chacun a sa technique pour décider ce qu’il va faire de son temps. Certains voient où le temps les mène. D’autres fonctionnent par priorité ou par urgenceou même par urgence dans leurs priorités. Il n’y a pas une méthode qui permet de savoir qu’on attribue correctement notre temps. Ça dépend de chacun et de ses objectifs. 

Vous avez bien sûr des mesures qui permettent de savoir si la manière dont vous avez consommé votre temps dans le passé vous rapporte quelque chose, mais vous ne pouvez pas savoir à l’avance si ça sera de nouveau le cas parce que beaucoup de facteurs peuvent rentrer en compte. 

Mais peu importe notre méthode, nous établissons tous une hiérarchie du tempsparfois consciemment, parfois inconsciemment. Nous attribuons plus ou moins de temps pour une activité, et ce choix se fait plus ou moins rapidement. Et il faut bien reconnaitre que bien souvent, on trouve le temps pour ce qui est VRAIMENT important à nos yeux. Mais ces priorités en question peuvent très bien évoluer. 

Un exemple concret est disponible dans l’épisode.

Alors c’est quoi la conclusion de cet article ? Si c’est vraiment important, tu trouveras le temps parce que tu possèdes le temps et tu es libre de tes choix. 

Comment trouver le temps pour accomplir plus ? Je vous parle de productivité dans cet épisode de podcast !

Attention, cet article n’est que les notes de l’épisode de podcast 087 – « Trouver le temps, c’est possible ! » . La version audio est probablement plus complète.

Laisser un commentaire