La place de la spontanéité dans le batching

Pour rappel, le batching une méthode basée sur le regroupement de tâches semblables. Concrètement, il s’agit de rassembler les tâches similaires et se concentrer dessus jusqu’à ce qu’elles soient finies. Alors sur cette base-là, elle est où la place de la spontanéité dans cette organisation ? 

Le batching n’aime pas l’imprévu 

Premièrement, le batching est un mode d’organisation qui est relativement peu flexibleautant ne pas y aller par 4 chemins. Pourquoi ? Parce que pour implanter le batching dans son quotidien, il faut une vision générale de sa vie, de nos objectifs et de nos envies. Assez logiquement, pour pouvoir regrouper ses tâches similaires ensemble, il faut avoir une vision générale de sa To Do List. Et cette vision générale en question ne peut pas être changée tous les 4 matins pour être efficace. 

Deuxièmement, le batching et imprévu sontun peu incompatibles. Puisqu’à partir du moment où vous laisser entre l’imprévu dans votre planning, vous brisez l’essence même du batching qui consiste à se concentrer sur une série de tâches similaires. 

Un exemple concret est disponible dans l’épisode. 

Pour pratiquer le batching, il faut se mettre dans une bulle. Il faut avoir la possibilité de s’extraire de toute forme de distraction. Il faut être mentalement et physiquement disponible pour se concentrer sur une série de tâche. Et effectivement, si vous brisez cette série, vous brisez l’avantage du batching. 

Article lié : implanter le batching dans son quotidien (épisode 71)

Mais la flexibilité reste la base 

Pour avoir une organisation qui continue à remplir ses objectifs premiers jours après joursà savoir nous faire gagner du temps et de l’énergie, il faut qu’elle soit flexible. 

Toutes nos journées ne sont pas semblables. La vie est faite d’imprévu et il faut simplement avancer avec. Mais ceci est valable pour n’importe quelle personne avec n’importe quelle organisation. 

Une dès clé d’une organisation fonctionnelle, c’est l’adaptation. L’adaptation de notre organisation par rapport à notre propre évolution, mais aussi et surtout, l’adaptation de notre organisation par rapport à l’environnement dans laquelle elle agit. En bref, l’adaptation et donc la flexibilité restent indispensables. 

Article lié : la clé de l’organisation (épisode 75)

Une manière d’être plus flexible dans son organisation avec le batching, par exemple, serait de le combiner à une autre gestion du temps comme le Time blocking. De cette manière on garde le bénéfice du batching parce qu’on a des périodes où on travaille sur une série de tâches dans notre bulle, mais à côté de ça, on n’en subit pas la limitequi est que c’est peu compatible avec les imprévus.

L’organisation est une question d’équilibre 

C’est toujours une question d’équilibre. L’organisation est une question d’équilibre. 

L’organisation peut révolutionner votre quotidien parce qu’elle va le structurer. L’organisation est une structure du temps, de l’action et de la pensée. Mais cette structure doit trouver sa juste place dans votre quotidien. 

Un exemple concret est disponible dans l’épisode. 

Et cet équilibre, c’est à vous de le trouver, de le construire et de le tester. Nous fonctionnons tous différemment. Nous avons tous des attentes et des besoins différents. Vous êtes la personne la mieux placée pour construire votre équilibre. Et peut-être que dans cette construction, il y a le batching et peut-être pas. 

Attention, cet article n’est que les notes de l’épisode de podcast 096 – « Quelle est la place de la spontanéité dans le batching ? » .La version audio est probablement plus complète.

Comment trouver un équilibre entre organisation et spontanéité ? Le batching est une option d'organisation flexible à considérer #productivité

Laisser un commentaire